MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Twitter révèle que son algorithme favorise le contenu conservateur sans comprendre pourquoi

Publié le: 14/11/2021  |  Par: Guide Informatique  
Twitter révèle que son algorithme favorise le contenu conservateur sans comprendre pourquoi

Une étude menée par Twitter révèle que son algorithme favorise le contenu conservateur. Les messages de droite seraient ainsi avantagés par rapport aux messages de gauche sur la plateforme bien que celle-ci ne parvienne pas à l’expliquer.

Pour conduire cette étude, Twitter a analysé des millions de tweets postés entre le 1er avril et le 15 août 2020. Ces tweets ont été publiés par des médias et des élus au Canada, au Japon, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Espace, en Allemagne et en France. Pour chaque pays, à l’exception de l’Allemagne, Twitter a identifié que les tweets de droite ont reçu une plus forte amplification de la part de l’algorithme que les tweets de gauche. 

Le réseau social n’est pas parvenu à expliquer pourquoi son algorithme favorise le contenu de droite. Pour ses chercheurs, cette question est complexe car ce phénomène est le fruit de l’interaction entre les utilisateurs et la plateforme.

Selon une étude de Steve Rathje, un doctorant en philosophie ayant étudié les réseaux sociaux, cela pourrait être dû au fait que les messages choquants génèrent plus d’engagement sur Facebook et Twitter. Ainsi, qu’importe l’orientation politique d’un message, il sera favorisé par l’algorithme s’il provoque l’indignation. Cette différence d’amplification algorithmique entre le contenu de droite et de gauche pourrait donc être dû au fait que le contenu de droite provoque de plus vives réactions. Si cette théorie est avérée, cela pourrait expliquer pourquoi l’Allemagne est le seul pays où le résultat diffère. En effet, le gouvernement allemand a signé un accord avec Facebook, Twitter et Google pour retirer les messages haineux de leur plateforme en 24 heures.

Conscient des problèmes liés aux messages haineux, Twitter a lancé en 2020 une fonctionnalité prévenant les utilisateurs lorsqu’ils sont sur le point de répondre de façon déplacée. Cette année, l’oiseau bleu a commencé à tester un nouveau message d’avertissement qui apparaît sur l’écran d’un utilisateur lorsqu’il s’apprête à entrer dans une conversation animée. Ces outils pourraient permettre de réduire la prolifération des messages haineux sur la plateforme mais ils ne seront pas suffisants tant que le cœur du problème n’aura pas été traité, à savoir empêcher l’algorithme de favoriser le contenu offensant. Reste à voir cependant si cela est réellement dans l’intérêt de Twitter. Dans le cas de Facebook, la lanceuse d’alerte Frances Haugen a accusé son ancien employeur de consciemment promouvoir le contenu outrageant car il est plus engageant. Pour Steve Rathje, afin de vraiment comprendre le problème il est nécessaire de continuer à l’étudier et pour cela, Twitter devrait idéalement ouvrir l’accès à ses informations à d’autres chercheurs.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article