MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

De premiers constructeurs adoptent le score de réparabilité

Publié le: 06/03/2021  |  Par: Guide Informatique  
De premiers constructeurs adoptent le score de réparabilité

La loi imposant aux constructeurs d’afficher le score de réparabilité de leurs produits est entrée en vigueur le 1er janvier 2021. Si les constructeurs ont toute l’année pour se conformer, certains tels que Samsung et Apple affichent déjà leurs scores.

Depuis début janvier, tous les appareils doivent afficher un score de réparabilité. L’objectif est d’aider les consommateurs à consommer de façon responsable en réduisant les déchets électroniques et d’inciter les fabricants à faire des efforts, et notamment à lutter contre l’obsolescence programmée. 

Pour le moment, ce score concerne les smartphones, les ordinateurs portables, les télévisions, les machines à laver ainsi que les tondeuses. Il est toutefois prévu que d’autres catégories de produits soient concernées à l’avenir.

Ce score, compris entre 0 et 10, est calculé selon 5 critères :

La facilité à désassembler l’appareil
La disponibilité des informations de réparation
La disponibilité des pièces détachées
Le prix des pièces détachées
La conformité aux normes de réparabilité propres à chaque classe de produits

Bien que la loi soit entrée en vigueur le 1er janvier 2021, les fabricants ont jusqu’à 2022 pour entrer en conformité. Certains d’entre eux ont toutefois décidé de ne pas perdre de temps. C’est notamment le cas de Samsung, qui affiche un score de 8,2 pour son dernier smartphone, le Galaxy S21, alors que le modèle précédant affiche un score de 5,7. Une forte augmentation de la note, due à la publication d’un guide de réparation en ligne. De son côté, Apple affiche un score très modeste de 6 pour son dernier iPhone tandis que les MacBook se contentent d’un score de 6,5.

En plus d’un guide de réparation, les fabricants peuvent facilement gagner un point simplement en indiquant si les mises à jour des logiciels apportent des correctifs ou non, bien que cela n’affecte en rien la réparabilité du produit physique. Il est donc facile pour les fabricants d’obtenir des scores corrects simplement en suivant quelques consignes simples. Cela représente déjà une victoire en soit pour les consommateurs qui disposeront désormais de ressources plus claires. Toutefois, cela n’aidera pas les consommateurs à savoir si leurs appareils peuvent réellement être réparés.

Pour cela, ils devront compter sur la disponibilité des pièces détachées, un point sur lequel le score commence à afficher ses limites. En effet, les grands constructeurs sont naturellement avantagés puisqu’il leur est plus simple de se procurer les dites pièces. Par ailleurs, c’est aux constructeurs eux-mêmes d’estimer la disponibilité de ces pièces et de se noter eux-mêmes.

Il peut donc être difficile de se fier au score final d’un produit, d’autant plus lorsque celui-ci est basé sur 5 critères. En effet, un produit peu avoir une note de 8/10 sans pour autant pouvoir être désassemblé. Heureusement, les fabricants sont tenus de rendre disponible le détail du score de leurs appareils aux consommateurs afin que ces derniers puissent savoir dans quelle dimension un produit est bon ou mauvais.

Ce score est une première mondiale. À l’avenir, il devrait être étendu aux tablettes, imprimantes, laves-vaisselles, machines à café, grilles-pain et même aux vélos et meubles. Le score de réparabilité pourrait servir d’inspiration à l’Union Européenne qui prépare sa propre législation pour labelliser la réparabilité des produits. Pour aller plus loin, la France souhaite développer un indice de durabilité indiquant aux consommateurs combien de temps un produit est censé durer d’ici 2024.

Actualités dans la même thématique ...

En janvier 2020, Microsoft avait fait part de ses ambitions en terme d’écologie : dépasser la neutralité carbone avec une empreinte carbone négative d’ici 2030. À plus long terme, l’entreprise souhaite compenser l’ensemble de ses émissions depuis sa ...

Réagir à cet article