MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Zoom a réalisé un chiffre d’affaires record de 328 millions de dollars au dernier trimestre et double sa prévision de chiffre d’affaires annuel.

Publié le: 08/06/2020  |  Mis à jour le: 09/06/2020  |  Par: Guide Informatique  
Zoom a réalisé un chiffre d’affaires record de 328 millions de dollars au dernier trimestre et double sa prévision de chiffre d’affaires annuel.

Le service de visioconférence Zoom a quasiment triplé ses revenues d’année en année. L’entreprise californienne a pleinement profité de l’épidémie pour devenir la référence en termes de visioconférence, entre professionnels comme entre particuliers.

Dans le contexte du COVID-19, les particuliers confinés chez eux se sont tournés vers les services de visioconférences pour rester en contact et les professionnels en ont fait de même pour tenir des réunions depuis leur domicile. Naturellement, les services de visioconférences ont pu profiter de ce contexte particulier pour connaître une croissance fulgurante. Alors que l’on aurait pu s’attendre à un regain de popularité de Skype, son propriétaire, Microsoft, l’a abandonné afin de promulguer son service de communication professionnel Teams. Mais Teams est très différent de Skype. Là où ce dernier s’adresse à tous types d’audiences, Teams ne s’adresse qu’aux professionnels. De plus, Teams est un service bien plus ambitieux que Skype, un service qui n’intéresse pas forcément toutes les entreprises. Que ces dernières utilisent Slack ou ne souhaite tout simplement pas un tel outil de communication, il y a de nombreuses raisons pour lesquels une entreprise puisse ne pas souhaiter utiliser Teams. Pour ces dernières, Microsoft n’a donc pas d’offre convaincante. 

Ce vide causé par l’abandon de Skype a ouvert la voie à de nouveaux acteurs. Si Google Meet est une solution populaire, c’est Zoom qui a su le plus convaincre. En effet, alors que Zoom était jusque-là inconnu du grand public, le service est devenu la référence en termes de visioconférence. Un succès qui s’explique par la facilité d’utilisation du service. Chaque réunion est associée à un lien qu’il suffit de cliquer pour la rejoindre sans même à avoir besoin de télécharger une application. Cette simplicité a convaincu les entreprises, écoles et particuliers et a facilité l’adoption de Zoom.

Malheureusement, en rendant son application trop simple d’usage, Zoom a négligé la sécurité de ses utilisateurs. Les hackers pouvaient facilement rejoindre des réunions simplement en tapant des liens aléatoires. Ce phénomène a pris le nom de « Zoombombing » et a poussé de nombreuses entreprises et gouvernements à remettre en question leur confiance dans le service. Google, SpaceX, la NASA, les gouvernements canadiens et taïwanais ainsi que le département de l’éducation de New York City ont tous proscrit l’usage de Zoom. Face à ces inquiétudes, Zoom a rendu l’usage d’un mot de passe pour rejoindre une réunion obligatoire en avril dernier.

Ce problème résolu, Zoom révèle désormais ses chiffres du trimestre février-avril 2020, soit un trimestre qui s’est déroulé en grande partie durant le confinement. Le groupe californien a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 328 millions de dollars avec un bénéfice net de 27 millions dollars, le meilleur trimestre de son histoire et une augmentation de 169 % vis-à-vis de la même période en 2019. Le cours de l’action a plus que doublé depuis début février, passant de 90 dollars à 210 dollars en l’espace de quatre mois. La société a ainsi atteint une capitalisation boursière de près de 60 milliards de dollars, soit davantage que Snapchat et Twitter réunis. Plus impressionnant encore, l’augmentation du nombre d’utilisateurs des applications mobiles : selon la société Apptopia, ce nombre était de 14 millions fin mars contre 173 millions fin mai. Suite à ces chiffres records, Zoom a doublé ses prévisions de revenu pour l’année en cours, passant d’un intervalle de 900 à 905 millions de dollars à un intervalle d’un 1,78 à 1,8 milliards de dollars.

Derrière ce succès, le modèle freemium et les prix abordables de l’application. Ces derniers ont permis à l’application de convaincre plus de 265 400 entreprises de plus de 10 salariés et 769 grands comptes. Le contexte exceptionnel et l’absence de concurrents sérieux ont permis à Zoom de réaliser une croissance record. Reste à voir si l’entreprise parviendra à conserver de telles performances alors que la situation revient progressivement à la normale.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article