MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Waymo propose désormais des taxis autonomes sans personne à bord

Publié le: 31/10/2019  |  Par: Guide Informatique  
Waymo propose désormais des taxis autonomes sans personne à bord

Waymo est une entreprise d’Alphabet, la maison mère de Google. Sa mission est de développer un logiciel de conduite autonome. Un rêve que partage de nombreuses entreprises de la technologie. Tesla propose son propre mode autopilote, Apple a son projet Titan avec le même objectif et Amazon a investi plus d’un milliard dans des start-ups concurrentes. N’oublions pas non plus Uber, Microsoft et les entreprises chinoises. Cela fait déjà une décennie que ces entreprises partagent ce rêve. Les origines de Waymo remontent à 2009, le projet dépendait alors de Google X, un laboratoire secret dirigé par Sergey Brin, co-fondateur de l’entreprise. Ce laboratoire a notamment développé les Google Glasses. C’est seulement en 2016 que Waymo devient une entreprise à part entière du groupe Alphabet.

Le principal frein au développement des véhicules autonomes et la législation, et surtout la législation américaine, la plupart des compagnies les développant étant américaines. Aux États-Unis, chaque État peut statuer indépendamment sur le sujet. Le Nevada a été le premier État a autorisé Google a essayé ses véhicules autonomes sur son territoire en 2011. Des premiers véhicules ont donc commencé à être testés dans l’État. À ce moment, Google prévoyait de développer un système pouvant être intégré aux voitures de séries, les premiers véhicules étaient donc des Toyota Prius modifiées. De plus, l’objectif était de concevoir un système semi-automatique visant uniquement à assister l’Homme pour qu’il ne soit pas toujours contraint à tenir le volant. Toutefois, l’intérieur des véhicules étaient filmés et Google s’est rendu compte que les conducteurs, supposés attentifs, en profitaient pour utiliser leur téléphone, se maquiller et même dormir. Google a alors compris que la seule solution est un véhicule totalement autonome.

L’entreprise a commencé à produire ses propres véhicules équipés de caméras et autres détecteurs. Elle a utilisé ces derniers pour créer des modélisations 3D de certaines villes. Ces modèles permettent d’améliorer le logiciel en lui apportant une meilleure conscience de son environnement. Ils ont également permis d’entraîner le système dans des villes virtuelles. Ainsi, en Octobre 2018, les véhicules Waymo avaient parcouru seize millions de kilomètres sur les routes publiques et onze milliards de kilomètres virtuels.

Les voitures autonomes ont des résultats convaincants. De 2010 à 2015, douze collisions avec des véhicules autonomes Waymo ont eu lieu, mais Google certifie que dans chacun de ces cas il s’agissait d’une erreur humaine comme un autre véhicule qui ne respecte pas un stop.

En novembre 2017, jugeant le système prêt, Waymo a décidé de retirer le conducteur de ses véhicules en Arizona. Une personne reste à bord par mesure de sécurité, mais assise sur la place passagère. L’entreprise a alors lancé un programme de premier passager permettant aux plus enthousiastes de tester la technologie. C’est le début de Waymo en tant que compagnie de taxi autonome. Depuis, l’entreprise a continué de proposer cette activité en Arizona. Mais un changement majeur est en route, l’entreprise vient d’annoncer que certains véhicules voyageront désormais sans aucun employé à bord. Il est donc désormais possible en Arizona d’appeler un taxi et voyager sans personne d’autre que soit dans le véhicule. Si cette opération s’avère un succès il ne fait aucun doute que Waymo va l’étendre à d’autres États, notamment la Californie, cette dernière acceptant déjà Waymo sur son territoire. Après une décennie de développement les véhicules autonomes semblent enfin être prêts, reste à savoir quelles entreprises parviendront à s’imposer et comment les régulations vont évoluer.

Actualités dans la même thématique ...

Le moteur de recherche de Google est désormais plus intelligent. Grâce au NLP (natural language processing) Google Search est capable de mieux comprendre le lien entre les mots dans une phrase. Ce changement devrait modifier le classement des résultats d’une recherche sur dix. Un employé de ...

Réagir à cet article