MENU
THEMES

Evénements à venir:
PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Une rémunération contre votre vie privée, la nouveauté Facebook

Publié le: 19/06/2019  |  Par: Guide Informatique  
Une rémunération contre votre vie privée, la nouveauté Facebook

Le nouveau programme lancé par Facebook ? Study, c’est l’application qui paye ses internautes pour accéder à l’ensemble de leurs données mobiles. L’objectif de ce géant américain est de perfectionner ses offres et adapter ses propositions grâce à une étude minutieuse du comportement de ses usagers. De nombreuses informations sont récoltées concernant les applications que vous utilisez, leur fréquence, la connexion Internet etc. Ainsi, l’entreprise souhaite ajuster et modéliser sa stratégie.  

Le respect de la vie privée, une inquiétude qui prône

Avec le décret RGPD de l’an dernier, une tendance autour de la crainte et de l’appréhension s’est instaurée au sein de notre société. Pourquoi l’entreprise Facebook va-t-elle alors dans le sens contraire ? C’est justement pour remédier à ce problème. L’objectif est la transparence, c’est pourquoi les participants seront au courant de toute la data récoltée et le cadre dans lequel elle sera employée. Aussi, elle assure ne pas mémoriser ou même vendre les mots de passe et tous renseignements confidentiels. Également, ils ne seront pas employés pour leurs ciblages publicitaires : il s’agit seulement d’une étude.  

Un test opéré tout d’abord aux Etats-Unis et en Inde

Study ne sera pas disponible partout tout de suite. En effet, l’application sortira dans un premier temps aux Etats-Unis et en Inde sur le Play Store. De plus, tout le monde ne pourra pas y accéder. C’est le programme qui choisira les participants volontaires et leur enverra une invitation pour télécharger Facebook Study, ou ciblera sa publicité sur ses candidats. Ce sont des individus majeurs qui sont recherchés ici, et ils doivent avoir un compte PayPal pour participer. Ces derniers sont donc bien rémunérés en échange de ce service.  

Des problèmes au préalable avec Atlas de Facebook Research

L’entreprise Facebook avait déjà testé l’espionnage il y a quelques années, ce qui ne lui avait pas réussi. En échange de 20$ par mois sous forme de bons cadeaux, ou parfois à l’insu des internautes, la société collectait les informations de personnes entre 13 et 35 ans via leur smartphone. Le souci principal résidait auprès de la légalité avec les personnes mineures. En effet, ce processus est interdit si les participants ne sont pas majeurs. Facebook a dû arrêter ses collectes, oublier son VPN Onavo qui collectait les données, et l’application a été retirée de l’Apple Store suite à la nouvelle réglementation de confidentialité RGPD (toutefois, elle est encore présente sur le Play Store). 

Aussi, grâce à ce moyen, Facebook a pu espionner ses utilisateurs, mais aussi ses concurrents. En ce sens, l’entreprise a pu voler certaines stratégies, déceler les tendances du moment, mais essayait aussi de comprendre pourquoi la génération plus jeune se détournait et esquivait le réseau social. De nombreux scandales ont alors retenti car l’entreprise a été trop loin dans son « inspection ».

Cette fois-ci, l’application Study est entièrement légale, transparente, et seuls les individus majeurs seront invités à coopérer.  

Le géant Facebook semble craintif quant à son futur et souhaite analyser précisément les comportements de ses usagers. En accédant à l’ensemble de leur data, le programme Study permettra à l’entreprise de s’imposer sur son marché et entreprendre en fonction des nouvelles tendances décelées. L’annonce de ce projet Study étant récente, quel sera le succès du programme ? Ou à quelle polémique sera-t-il mêlé ?

Actualités dans la même thématique ...

Plus que jamais, la formation se positionne comme un réel levier de compétitivité pour les entreprises de toutes tailles qui souhaitent faire monter en compétences leurs équipes, les fidéliser et donc accroître leurs performances opérationnelles. Nous ne pouvons que ...

Réagir à cet article