MENU
THEMES

Pour la première fois en 18 mois, la Chine autorise des jeux étrangers

Publié le: 20/01/2023  |  Mis à jour le: 30/01/2023  |  Par: Guide Informatique  
Pour la première fois en 18 mois, la Chine autorise des jeux étrangers

Depuis fin 2020, le gouvernement chinois a redoublé d’autorité face à son secteur de la Tech, devenu trop puissant, afin d’en reprendre le contrôle et d’amoindrir son pouvoir. Cela a naturellement affecté le secteur des jeux vidéo, ce dernier étant directement lié au domaine de la Tech. Résultat, dès juin 2021 le gouvernement chinois a cessé d’accorder des licences aux jeux vidéo étrangers. Un mois plus tard, il faisait de même pour les jeux développés en Chine. Désormais, un jeu vidéo doit obligatoirement avoir une licence pour pouvoir être publié en Chine. Peu de temps après, le gouvernement a limité le temps de jeu en ligne des mineurs à 3 heures par semaine.

Le gouvernement a finalement lâché du lest en avril 2022 en accordant quelques licences à des jeux chinois. Tencent, numéro 1 du marché, a quant à lui dû attendre l’automne. Finalement en décembre, 84 jeux ont été autorisés dont 45 jeux étrangers. C’est donc la première fois depuis mi-2021 que l’Administration nationale de la presse et des publications chinoises a accordé des licences à des jeux vidéo étrangers. Cela n’était pas arrivé depuis 18 mois. En combinant jeux chinois et étrangers, sur l’année 2021 quelque 500 nouveaux jeux se sont vus accorder une licence contre environ 1000 habituellement. Si cela reste faible, c'est une nouvelle très encourageante pour le secteur. Avec l’autorisation de ces jeux étrangers en fin d'année, on peut s’attendre à un retour à la normale en 2023.

Si ces sanctions étaient si importantes, c’est parce que la Chine représente le 1er marché mondial des jeux vidéo. Cette absence de nouvelles licences affectait les revenus de l’ensemble des acteurs du secteur. Mais ce sont évidemment les entreprises chinoises qui ont été le plus durement touchées, puisque leur marché domestique a bien plus d’importance que pour les autres acteurs. Ainsi, le marché chinois a connu en 2022 une baisse de chiffre d’affaires estimée à 2,5% d’année en année, une première en 20 ans. Le géant technologique Tencent qui est très investi dans le secteur en a particulièrement souffert. Les éditeurs chinois ont également souffert de l’interdiction des jeux étrangers. Si l’on pourrait penser qu’il s’agit pour eux de concurrent, en réalité les développeurs étrangers doivent impérativement s’associer à une entreprise chinoise pour éditer leurs jeux en Chine. Les acteurs chinois génèrent donc des revenus supplémentaires grâce à ces jeux étrangers.

Actualités dans la même thématique ...

Depuis maintenant deux ans, des membres du CIFUS, ou Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis, enquêtent sur TikTok. Selon le Wall Street Journal, ils souhaiteraient contraindre sa maison mère, ByteDance, à revendre l’application à un acteur local. Les ...

Réagir à cet article