MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Mobileye va tester ses véhicules autonomes à Paris

Publié le: 24/01/2021  |  Par: Guide Informatique  
Mobileye va tester ses véhicules autonomes à Paris

Mobileye va commencer des tests de véhicules autonomes à Paris, Detroit, Tokyo et Shanghai. La startup israélienne souhaite commercialiser sa solution aux constructeurs automobiles et déployer des flottes de robotaxis dans trois grandes villes d’ici 2022.

Mobileye est une startup israélienne fondée en 1999. Elle développe des systèmes anti-collisions et d’assistance à la conduite de véhicules. Depuis 2015, elle travaille sur le développement d’une voiture autonome. Intel en a fait l’acquisition en 2017 pour 15 milliards de dollars.

Depuis janvier 2018, Mobileye teste son système dans les rues de Jérusalem. Un an et demi plus tard, en juillet 2020, l’entreprise a reçu l’autorisation de faire de même dans la ville de Munich et ses environs. Ces tests étant couronnés de succès, Mobileye serait sur le point de s’étendre à quatre nouvelles villes. Au cours du CES virtuel de 2021, l’entreprise a annoncé que sa technologie serait bientôt déployée dans les rues de Paris, de Detroit, de Tokyo et de Shanghai. Par la suite, la firme espère pouvoir s’étendre à New York, où elle est toutefois toujours en attente d’approbation.

Jack Weast, ingénieur chez Intel et vice-président des normes pour les véhicules automatisés chez Mobileye, explique ce choix de ville : « Nous mettons nos voitures à Detroit plutôt que dans la Silicon Valley car tous les grands constructeurs sont à Detroit. La sélection des villes a beaucoup à voir avec le fait de placer les véhicules près de nos clients afin qu’ils aient tous l’occasion de faire l’expérience de la technologie de première main, car nous estimons que nos clients constructeurs continuent à être une partie importante de notre activité à l’avenir, même si nous fournissons un système d’auto-conduite complet ».

Ce système inclut un dispositif de cartographie des routes très poussé. Grâce à ses capteurs, implémentés dans près d’1 million de véhicules, le système de Mobileye est capable de cartographier 8 millions de kilomètres par jour, pour un total d’1 milliard de kilomètres depuis le début des tests. Si le dispositif actuel est basé sur des caméras, il sera complété par un nouveau système LiDAR sur puce dès 2025. Ce dernier a été rendu possible par la technologie d’Intel et sa fabrique de photonique sur silicium permettant un traitement numérique des signaux du scanner LiDAR. Grâce à ce nouveau système, les véhicules sont capables de réaliser jusqu’à 500 000 détections par seconde. En couplant ce nouveau scanner aux caméras déjà utilisées, le système de Mobileye sera par exemple capable d’identifier une moto dissimulée par un semi-remorque. 

Pour Mobileye, ce nouveau système permettra de rendre les véhicules autonomes viables à grande échelle jusqu’au niveau quatre de la conduite autonome, c’est-à-dire l’omniprésence des véhicules autonomes. La firme israélienne espère pouvoir commercialiser ce nouveau système aux constructeurs automobiles dès 2025. D’ici là, elle compte déployer des flottes de robotaxis dans plusieurs grandes villes à travers le monde, d’ici 2022.

Actualités dans la même thématique ...

Amazon développerait ses propres puces réseau maison. Destinées à Amazon Web Services et conçues sur mesure, elle pourrait permettre une optimisation de l’infrastructure. L’entreprise rejoint ainsi la tendance lancée par Apple et suivie par Google et Microsoft. Ce ...

Réagir à cet article