MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Micron va construire une usine de puces mémoires à 15 milliards de dollars aux Etats-Unis

Publié le: 22/09/2022  |  Par: Guide Informatique  
Micron va construire une usine de puces mémoires à 15 milliards de dollars aux Etats-Unis

Micron a annoncé la construction d’une usine de puces mémoires aux Etats-Unis. L’investissement de 15 milliards de dollars a été consenti grâce au Chips and Science Act, signé par le président américain Joe Biden.

 Alors que l’épidémie mondiale et ses conséquences ont révélé l’importance des semi-conducteurs, les Etats-Unis ont décidé d’investir lourdement dans le secteur. Le 9 août dernier, le président américain Joe Biden signait ainsi le Chips and Science Act en déclarant « l’avenir de l’industrie des puces sera fabriqué en Amérique ». Au total, cette loi prévoit un budget total de 280 milliards de dollars dont 52,7 sont destinés à accroître la production de semi-conducteurs aux Etats-Unis.

Il n’aura donc pas fallu longtemps pour que les premiers investissements se concrétisent. L’américain Micron a annoncé la construction d’une future usine à Boise, dans l’Idaho, là où se trouve le siège social de l’entreprise. L’investissement total est de 15 milliards de dollars et s’étalera sur 10 ans. Il s’agit de la première fabrique de puces mémoires construites aux Etats-Unis depuis plus de 20 ans. Au total, cette usine devrait créer 17 000 emplois dont 2000 embauchés directement par Micron.

Micron ne devrait toutefois pas en rester là en termes d’investissement. L’entreprise s’était engagée, en cas de signature du Chips and Science Act, à investir 40 milliards de dollars dans la production de semi-conducteurs d’ici 2030 aux Etats-Unis. Elle a par ailleurs affirmé que ces investissements devraient créer un total de 40 000 nouveaux emplois. Ces promesses étaient un moyen pour l’entreprise d’encourager l’accélération du processus législatif. Maintenant qu’elles ont porté leur fruit, Micron ne manque pas de louange à l’égard de la loi. Ainsi, Sanjay Mehrotra, a déclaré : « Notre nouvelle usine de fabrication de mémoires de pointe alimentera le leadership technologique des Etats-Unis et assurera un approvisionnement national fiable en semi-conducteurs, ce qui est essentiel pour la sécurité économique et nationale ».

De son côté, le président américain a qualifié l’investissement de Micron d’une autre grande victoire pour l’Amérique dans un communiqué. Il a poursuivi : « nous fabriquerons des véhicules électriques, des puces, des fibres optiques et d’autres composantes essentielles ici, en Amérique ». Micron est de très loin le principal investisseur dans les semi-conducteurs mais ce n’est pas le seul. A la suite de la signature du Chips and Science Act, deux autres entreprises, Qualcomm et GlobalFoundries, ont annoncé un partenariat de 4,2 milliards de dollars pour accroître un site de Global Foundries.

 Pour les Etats-Unis, les enjeux sont à la fois économiques mais également stratégiques dans le cadre de sa guerre économique face à la Chine. En effet, toutes entreprises bénéficiant des fonds du Chips and Science Act se voient interdire d’investir massivement en Chine pendant une décennie.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article