MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Les premiers opposants à la nouvelle technologie de tracking de Google prennent la parole

Publié le: 07/05/2021  |  Par: Guide Informatique  
Les premiers opposants à la nouvelle technologie de tracking de Google prennent la parole

Le moteur de recherche DuckDuckGo a annoncé sa volonté de bloquer le nouveau système de traçage de Google. Pour ce faire, DuckDuckGo souhaite proposer une extension Google Chrome.


Google a récemment débuté les tests de sa nouvelle technologie FLoC, ou Federated Learning of Cohorts. Cette dernière vise à remplacer les cookies tiers et promet un respect de la vie privée renforcé. Le fonctionnement est simple, Google groupe les internautes selon leurs centres d’intérêts et permet aux annonceurs de cibler les groupes de leur choix. Ainsi, les utilisateurs ne sont jamais ciblés directement et restent entièrement anonymes. 

Malgré les promesses de Google, certains défendeurs de la vie privée sur internet ont exprimé leurs inquiétudes. C’est notamment le cas de la Electronic Frontier Fondation, cette association accuse Google de présenter les FLoC comme la seule alternative aux cookies. Ainsi, la firme de Mountain View ferme directement le débat sur un internet sans publicité personnalisée. Par ailleurs, bien que les FLoC résolvent certains problèmes, ils pourraient en créer d’autres. Avec les FLoC, les sites webs pourront connaître immédiatement le profil des visiteurs se rendant sur leur site. Un site que vous visitez pour la première fois pourra ainsi adapter les publicités et le contenu qu’il vous diffuse alors même qu’il s’agit de votre première interaction avec ce site. L’Electronic Frontier Fondation considère également que la possibilité de cibler permet de discriminer. En effet, s’il est possible de cibler un groupe en particulier, cela rend également possible de discriminer ce groupe. 

DuckDuckGo, qui a bâti son nom sur son opposition à Google, a également exprimé son opposition à la technologie FLoC. L’entreprise a d’ores et déjà annoncé que son moteur de recherche bloquera la technologie. Elle souhaite toutefois aller encore plus loin et proposer une extension Chrome permettant de bloquer les FLoC sur l’ensemble du navigateur, quel que soit le moteur de recherche. Cependant, cette extension ne verra le jour que si Google l’autorise puisqu’il contrôle le magasin d’extension de Chrome. 

La nouvelle technologie de Google ouvre donc un débat dans le monde de la publicité en ligne. En effet, l’abandon des cookies tiers, utilisés depuis plus de 20 ans, marque un tournant dans le traçage et la publicité personnalisée en ligne. Certains y voient une occasion de débattre sur l’avenir de l’internet et d’envisager un monde sans publicité personnalisée. C’est un débat auquel Google ne cherche pas à participer. La firme de Mountain View a déjà activé la technologie par défaut sur l’ensemble des navigateurs Chrome. Elle espère par ailleurs terminer la transition vers la nouvelle technologie d'ici à 2022. Cela laisse donc un peu moins d’un an à l’opposition pour faire valoir ses arguments. Nous pouvons donc nous attendre à encore entendre parler des FLoC dans les mois à venir.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article