MENU
THEMES

Les États-Unis restreignent davantage l’exportation de semi-conducteurs vers la Chine

Publié le: 09/11/2022  |  Par: Gudie Informatique  
Les États-Unis restreignent davantage l’exportation de semi-conducteurs vers la Chine

Les États-Unis augmentent leurs sanctions à l’encontre de la Chine. L’administration Biden a ainsi placé 28 entreprises chinoises sur l’Entity List, la liste des entreprises chinoises ne pouvant pas acquérir de produits américains sans autorisation. Ces nouvelles restrictions viennent limiter l’exportation de semi-conducteurs vers la Chine.

Alors que la Chine et les États-Unis se livrent à une véritable guerre technologique, l’administration Biden a décidé de frapper un grand coup en ajoutant 28 entreprises chinoises à l’Entity List. Ces 28 entreprises ne peuvent donc plus acquérir de produits américains sans obtenir une autorisation auprès du Bureau américain de l’industrie et de la sécurité. Elles ne peuvent pas non plus vendre leurs équipements de fabrication des puces et de logiciels de conception aux Etats-Unis. Alan Estevez, sous-secrétaire au commerce des Etats-Unis, a déclaré : « Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger notre sécurité nationale et empêcher que des technologies sensibles ayant des applications militaires soient acquises par les services militaires, de renseignement et de sécurité de la République populaire de Chine ».

La China Semiconductory Industry Association a immédiatement réagi en demandant aux Etats-Unis d’annuler les restrictions commerciales au nom des millions d’emplois que cela risque de détruire. Pour l’association ces restrictions vont à la fois nuire à la chaîne d’approvisionnement et créer un climat de défiance. Du côté gouvernemental, Mao Ning, porte-parole du ministère des affaires étrangères, estime qu’il s’agit d’abus de mesures commerciales visant à maintenir l’hégémonie technologique du pays.

Les conséquences ont également été conséquentes pour les entreprises américaines. Certaines d’entre elles vont subir une importante baisse de chiffre d’affaires due à la perte de clientèle. Plusieurs d'entre elles ont également fait le choix d’interrompre leur activité en Chine et de rapatrier leurs équipes présentes en Chine, le temps d’évaluer l’impact de ces nouvelles mesures. Plusieurs usines chinoises ont ainsi vu leurs partenaires américains partir, alors même que ces derniers apportaient une expertise cruciale au bon fonctionnement des usines.

Pour aller encore plus loin, le gouvernement américain a également mis en place une directive extraterritoriale comme l’avait fait l’administration Trump pour Huawei. Ainsi, toute entreprise étrangère vendant des semi-conducteurs ou produits associés à des entreprises chinoises pourra être ajoutée à l’Entity List. De plus, les États-Unis incitent les autres pays du monde à également réduire leurs liens commerciaux avec la Chine dans le secteur des semi-conducteurs. Pour l’heure, le gouvernement américain livre des exemptions d’un an aux entreprises de ses pays alliés mais rien n’est clair au-delà de cette période.

Actualités dans la même thématique ...

Meta vient de réaliser un troisième trimestre 2022 catastrophique avec une baisse des bénéfices de 52% d’année en année. La sanction de la bourse a été immédiate avec une chute de l’action de l’entreprise de 20%. Meta connaît une ...

Réagir à cet article