MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Le gouvernement américain annule son contrat Cloud à 10 milliards de dollars avec Microsoft

Publié le: 20/07/2021  |  Par: Guide Informatique  
Le gouvernement américain annule son contrat Cloud à 10 milliards de dollars avec Microsoft

Le gouvernement américain décide d’annuler le contrat JEDI à 10 milliards de dollars signé avec Microsoft pour l’équiper en Cloud. Il avait été signé par l’administration Trump et avait provoqué des protestations du côté d’Amazon, leader du Cloud. Le Pentagone va réviser sa demande et relancer un appel d’offre.


Le département de la défense américaine a annulé le contrat JEDI qu’il avait signé avec Microsoft en 2019, déclarant qu’il ne correspond plus à ses attentes. Il a déclaré dans un communiqué de presse : « JEDI avait été conçu à une époque à laquelle les besoins du département étaient différents et nos technologies Cloud étaient moins matures ». Le département va désormais lancer un nouveau contrat et attend des offres de la part de Microsoft et Amazon, les deux seules entreprises qu’ils estiment capable de répondre à ses attentes. Ce nouveau contrat porte le nom de Joint Warfighter Cloud Capability.

Avec JEDI, Microsoft aurait dû fournir des services de cloud au département de la défense afin de stocker des données ainsi que de l’intelligence artificielle, sans donner plus de détails. Certains employés de la firme s’étaient opposés à la candidature de Microsoft pour des raisons d’éthiques, mais l’entreprise a bien candidaté et a remporté le contrat. Son seul concurrent Amazon, n’a pas accepté la défaite et avait lancé un recours, mettant le projet en pause jusqu’à présent. Amazon, de loin leader dans le Cloud, estimait que la rancœur personnelle que portait l’ancien président Donald Trump envers Amazon et plus particulièrement Jeff Bezos aurait influencé la décision finale. Amazon avait à l’époque déclaré : « Nous comprenons et acceptons la décision du département [de choisir Microsoft]. Malheureusement, la décision finale n’a pas été prise sur la base du mérite et de la qualité de la proposition, mais a été le résultat d’une influence externe qui n’a pas sa place dans un appel d’offre public. Notre engagement pour aider notre force militaire à disposer des meilleures technologies au meilleur prix est plus fort que jamais. Nous espérons continuer à aider le département de la défense à se moderniser et à construire des solutions pour les aider à accomplir leurs missions. »

Avec JEDI, Microsoft aurait pu considérablement développer sa division Cloud et rattraper une partie de son retard dans le Cloud face à Amazon. En janvier dernier, suite à la prise de pouvoir de Joe Biden, le Pentagone avait déclaré que le contrat JEDI ne répondait pas à un nouveau besoin critique et qu’il faudrait trouver une solution pour y répondre d’une façon ou d’une autre. La solution choisie aura donc était de simplement annuler le contrat et de lancer un nouvel appel d’offre. Pour l’heure, Microsoft a déclaré accepter la décision du département et attendre de connaître la suite des événements.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article