MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

La Chine investit pour devenir autosuffisante dans le secteur des semi-conducteurs

Publié le: 19/05/2022  |  Par: Guide Informatique  
La Chine investit pour devenir autosuffisante dans le secteur des semi-conducteurs

L’Association chinoise de l’industrie des semi-conducteurs, a publié les chiffres de 2021 du secteur. Ce dernier a atteint une valorisation de 1,05 billions de yuans, soit 150 milliards d’euros. C’est une augmentation de 18,2% d’année en année, soit la croissance la plus forte depuis 3 ans. Cette croissance s’accompagne d’une augmentation de la fabrication de 24,1%. Le conditionnement et la conception ont quant à eux respectivement progressé de 10,1% et 19,6%. La production est quant à elle en hausse de 33,3%.

Alors que la Chine connaît toujours des tensions commerciales avec les Etats-Unis, le pays cherche à atteindre l’autosuffisance dans ce secteur clé. Une politique volontariste dans ce sens est menée, provoquant l’ébullition du secteur. De nombreuses subventions politiques préférentielles et autres avantages sur l’approvisionnement ont suscité l’intérêt des investisseurs. A terme, ces actions pourraient permettre l’émergence de grands fournisseurs locaux. Rien qu’en 2020, 50 000 entreprises liées aux semi-conducteurs ont été créées en Chine. En parallèle, 81 sociétés cotées chinoises ont mis en place des fonds industriels au cours de l’année 2021. Pour plus de 60% d’entre elles, l'objectif est d’acquérir ou fusionner avec des entreprises de semi-conducteurs. Le gouvernement a par ailleurs annoncé 28 nouveaux projets de fabrique, pour un budget total de 26 milliards de dollars.

Malgré ces chiffres impressionnants, le marché chinois des semi-conducteurs connaît encore de nombreuses difficultés. Ainsi, bien que la production soit élevée, il s’agit principalement de semi-conducteurs bas de gamme. C’est là une conséquence directe du conflit avec les Etats-Unis ayant coupé l’accès de la Chine aux puces les plus avancées du marché. Conséquence directe de cette faiblesse, la balance commerciale de la Chine dans le secteur est très largement négative. En effet, alors qu’elle a exporté pour 153,8 milliards de dollars de semi-conducteurs elle a importé pour 432,6 milliards de dollars. Le savoir-faire technologique est donc la principale limite au développement du marché chinois des semi-conducteurs. Et même si le pays est prêt à investir des milliards pour développer ce secteur, obtenir ce savoir-faire prendra du temps. Le pays s’est également vu mettre des bâtons dans les roues par le leader du secteur, le taiwanais TSMC. Ce dernier a refusé de fournir des données aux gouvernements chinois pour l’aider à comprendre la source de la pénurie mondiale, alors qu’il a ensuite accepté de fournir ces mêmes données aux États-Unis. Dans ce contexte, la Chine devra sûrement parvenir à rattraper son retard par ses propres moyens.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article