MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Huawei vend sa division Honor pour assurer sa survie

Publié le: 02/12/2020  |  Par: Guide Informatique  
Huawei vend sa division Honor pour assurer sa survie

Huawei a vendu sa division de smartphone entrée de gamme Honor. Une vente qui doit permettre à Honor de ne pas subir les mêmes restrictions commerciales que sa maison mère, et ainsi assurer sa survie à travers le monde.

La guerre entre les Etats-Unis et la Chine continue de faire rage. En première ligne on retrouve Huawei, pris pour cible par le gouvernement américain. Ce dernier soupçonne la firme d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois. Huawei représente également la plus sérieuse menace chinoise au leadership technologique des Etats-Unis à travers le monde, l’interdire permet donc aux Etats-Unis de conserver leur position de force. 

Le gouvernement de Donald Trump a utilisé tous les recours possibles pour nuire à Huawei. Après avoir interdit la marque sur son territoire, il a interdit les entreprises américaines de faire affaire avec l’entreprise. Ainsi, cette dernière ne peut plus pré installer les applications de Google sur ses smartphones. Si cette restriction n’a aucun intérêt sur le marché chinois, elle réduit fortement l’attractivité de Huawei dans le reste du monde, et notamment en Europe. En atteste les expéditions de l’entreprise : au second trimestre 2020 elles ont diminué de 5% par rapport à 2019 à travers le monde alors même que les ventes de la firme en Chine ont augmenté de 8% à travers le monde. Une croissance en Chine qui permet à la firme d’augmenter son chiffre d’affaires par rapport à l’année dernière malgré les sanctions américaines qui freinent ses performances dans le reste du monde. 

Pour autant, Huawei a décidé de se séparer de Honor, sa division de smartphone entrée de gamme. Honor devient ainsi une entité séparée rachetée par le consortium d’entreprises publiques chinoises Shenzhen Zhixin New Information Technology Co. Huawei n’a pas communiqué sur le montant de la transaction mais Reuters estime qu’elle pourrait s’élever à 15,2 milliards de dollars. Cette vente pourrait s’expliquer par une plus forte dépendance au marché international pour Honor que pour le reste des activités de Huawei. Grâce à cette vente, Honor pourrait échappé aux sanctions adressés à l’encontre de Huawei et ainsi assurer sa croissance à travers le monde.

De son côté, Huawei semble bien décider à faire sans ses anciens partenaires américains. L’entreprise travaille à son propre système d’exploitation afin de remplacer Android et devenir entièrement indépendante, à la manière d’Apple avec iOS. Par ailleurs, elle chercherait à concevoir ses propres puces afin de remplacer l’américain Qualcomm. En effet ce dernier ne peut vendre ses puces librement à Huawei. S’il a obtenu une dérogation pour produire des puces 4G à destination de Huawei, cette dérogation ne concerne pas les puces 5G, qui sont désormais attendues sur tous les smartphones haut de gamme.

Donald Trump a également fait pression sur ses alliés à travers le monde pour interdire Huawei et les dissuader d’installer des antennes 5G Huawei. La situation est donc particulièrement délicate pour Huawei, elle pourrait toutefois évoluer en janvier prochain une fois que Joe Biden aura pris le pouvoir.

Actualités dans la même thématique ...

Les fabricants de PC peuvent se féliciter d’avoir vécu une année record. En effet, leurs ventes ont augmenté de 13% en 2020, soit la plus forte hausse ces dix dernières années. Une forte croissance largement due à la crise sanitaire. En réalité, avec ...

Réagir à cet article