MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Google veut assurer “l’équité de la collaboration”

Publié le: 18/03/2021  |  Mis à jour le: 19/04/2021  |  Par: Guide Informatique  
Google veut assurer “l’équité de la collaboration”

Google ajoute de nouvelles fonctionnalités à la suite Google Workspace, anciennement G Suite. L’objectif annoncé est d’assurer l’équité de la collaboration, c’est-à-dire assurer que chacun puisse contribuer de manière égale qu’importe son emplacement ou encore ses compétences.

Depuis le début de l’épidémie, les suites bureautiques et autres logiciels de communication ont grandement gagné en popularité. Pour satisfaire cette nouvelle clientèle à l’heure du télétravail, ils ne cessent de gagner en fonctionnalités. Ainsi, nous avons fréquemment discuté des nouvelles fonctionnalités de Teams, de Slack ou encore de Zoom, mais plus rarement de Google Workspace, le nouveau nom de la G Suite, qui se faisait très discret.

Jusqu’à aujourd’hui en tout cas, en effet, Google vient de révéler les fonctionnalités à venir. Le mot d’ordre est l’équité, comme l’explique Javier Soltero, directeur général de Google Workspace, dans un communiqué : “Nous sommes particulièrement intéressés par ce que nous appelons l’équité de la collaboration, ou la capacité à contribuer de manière égale, quel que soit le lieu, le rôle, le niveau d’expérience, la langue et le dispositif préféré.”

Cette volonté se traduit en trois nouvelles fonctionnalités. Premièrement, Google Assistant sera désormais relié à Google Workspace. Il sera ainsi possible d’utiliser l’assistant vocal pour consulter son calendrier professionnel, démarrer une réunion Google Meet ou encore contacter un collègue. Cette compatibilité s’étendra à tous les périphériques, smartphones, ordinateurs, comme montres, enceintes et écrans connectés.

En second lieu, Google Agenda se dote de nouvelles fonctionnalités. Il sera ainsi possible de mieux segmenter son temps de travail, avec des options dédiées pour indiquer une pause déjeuner ou bloquer une heure pour une obligation personnelle. Par opposition, une nouvelle section sera disponible pour marquer ses absences récurrentes. Le calendrier se dote également d’un nouvel outil nommé “focus time” avec un effet similaire au mode “ne pas déranger” des smartphones. En effet, les utilisateurs pourront enregistrer un focus time dans leur agenda durant lequel ils recevront moins de notification. À l’heure actuelle, les agendas permettent de fixer des rendez-vous. Cependant, il est tout aussi important de pouvoir bloquer du temps pour se focaliser sur une tâche importante. Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, cela sera désormais plus simple.

Enfin, Google Meet gagne un meilleur support des écrans secondaires. Il sera par exemple possible d’afficher la conférence sur un écran et les fonctionnalités complémentaires comme le chat sur un second écran. Cette fonctionnalité fait suite au lancement des nouveaux kits de visioconférences conçus par Google en partenariat avec les fabricants habituels tels que Lenovo et Logitech. En effet, il sera possible d’utiliser simultanément l’appareil dédié pour afficher un écran; et son ordinateur pour en afficher un autre. Par ailleurs, l’affichage de Google Meet sera désormais mieux adapté à la taille de l’écran.

Le terme équité de Google prend son sens quand on pense à la parité des fonctionnalités à travers les plateformes. Ici, l’objectif est que chacun des appareils d’un individu puisse pleinement exploiter Google Assistant ou Google Meet par exemple. Il est cependant beaucoup plus difficile de comprendre comment ces fonctionnalités assurent que chacun puisse contribuer de manière égale quelles que soient ses compétences. Il est toutefois possible que Google prépare d’autres fonctionnalités pour répondre à cette question.

Actualités dans la même thématique ...

Amazon développerait ses propres puces réseau maison. Destinées à Amazon Web Services et conçues sur mesure, elle pourrait permettre une optimisation de l’infrastructure. L’entreprise rejoint ainsi la tendance lancée par Apple et suivie par Google et Microsoft. Ce ...

Réagir à cet article