MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Google va ajouter un bouton continuer sans accepter les cookies

Publié le: 16/06/2022  |  Par: Guide Informatique  
Google va ajouter un bouton continuer sans accepter les cookies

Début 2022 Google s’était vu infliger une amende de 150 millions d’euros par la CNIL pour manquement aux réglementations relatives aux cookies. Le moteur de recherche ne permettait pas de refuser les cookies. Suite à cette décision, il a fini par concéder et à ajouter un bouton à cet effet.

Le 6 janvier dernier, la CNIL avait sanctionné Google d’une amende de 150 millions d’euros et avait par ailleurs menacé l’entreprise de 100 000€ d’astreinte par jour de non-conformité passé trois mois. En cause, le géant américain ne permet pas aux internautes de facilement refuser les cookies, comme le prévoient les règles françaises en matière de cookies depuis septembre 2020. En effet, la pop-up relative aux cookies de Google ne propose que d’accepter l’ensemble des cookies ou de personnaliser sa sélection. Selon le RGPD, Google devrait proposer l’équivalent d’un bouton « continuer sans accepter ».

Que ce soit lié à la menace d’amende du CNIL ou non, Google a enfin décidé d’entrer en conformité.Google affirme avoir repensé le fonctionnement des cookies sur ses sites et a apporté des modifications profondes et coordonnées à l’infrastructure essentielle de Google. Actuellement, les cookies sont liés au compte Google et ils ne peuvent être refusés qu’en cas de déconnexion de son compte, ce qui rend ce changement inutile pour l’ensemble des utilisateurs de Gmail. Si ce changement a été effectué à l’initiative du CNIL français, il concernera l’ensemble des pays membres de l’Union Européenne mais également les autres membres de l’Espace économique ainsi que le Royaume-Uni et la Suisse.

Ne perdant pas un instant pour changer sa posture, Google affirme que ce changement permettra de construire un avenir plus durable pour le Web. L’entreprise a par ailleurs profité de cette annonce pour promouvoir son Privacy Sandbox. Il s’agit d’une nouvelle solution qui devrait permettre de poursuivre la publicité ciblée tout en mettant fin à l’usage des cookies tiers à l’aide d’autres technologies. Cette initiative avait été annoncée à l’été 2021 avec un objectif de lancement progressif s’étalant du troisième trimestre 2022 à fin 2023.

Google ayant enfin cédé le regard des défenseurs du respect de la vie privée vont maintenant se tourner vers Meta, anciennement Facebook. En effet, tout comme son compatriote américain, le géant du web a été sanctionné d’une amende de 60 millions d’euros car il ne permet pas de facilement refuser les cookies. Pour l’heure, la firme n’a pas communiqué sur un quelconque changement à venir. 

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article