MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Facebook peine à attirer les jeunes

Publié le: 14/11/2021  |  Par: Guide Informatique  
Facebook peine à attirer les jeunes

Des documents confidentiels rendus publics, désormais nommés Facebook Files, révèlent que Facebook peine à attirer les jeunes. Le plus grand réseau social du monde doit donc faire face à une base d'utilisateurs vieillissante.


La lanceuse d’alerte et ex-employée de Facebook, Frances Haugen, a fourni de nombreux documents internes de l’entreprise au Congrès américain, après en avoir effacé les informations sensibles. Le Congrès a ensuite à son tour fourni ces documents à plusieurs médias américains. On y apprend, entre autres, que la plateforme peine à attirer les jeunes.

Ainsi, dans un mémo interne daté de 2021, un chercheur de Facebook écrivait à ses collègues que le problème du vieillissement de la population est réel. Ainsi, de moins en moins de jeunes choisissent Facebook et ce problème ne risque que de s’aggraver avec le temps, au-delà des prédictions initiales de l’entreprise. Aux Etats-Unis, l’utilisation de Facebook chez les 20-30 ans, la tranche d’âge la plus rentable, devrait diminuer de 4% dans les deux années à venir. Pire encore, l’usage chez les adolescents a déjà diminué de 13% en 2019 et devrait baisser de 45% d’ici 2023. 

Ce problème risque de se développer. Si une génération déserte le réseau social, la génération suivante risque d’y être beaucoup moins présente car son écart d’âge avec les utilisateurs sera encore plus important. Si la plateforme a déjà cherché à remédier au problème, rien ne semble indiquer que ses efforts fonctionnent. Pour la première fois de son histoire, l’entreprise vieille de 17 ans pourrait ainsi rater une génération d'utilisateurs. De son côté, Instagram reste très populaire chez les adolescents mais les données de Facebook indiquent que ces derniers interagissent de moins en moins avec l’application.

En réalité, ce problème remonte à 2012 mais se serait aggravé au cours des dernières années. Alors que le réseau social a commencé comme un réseau pour les étudiants, ceux ayant grandi avec Facebook durant leurs études supérieures, ont désormais la trentaine ou plus. Cependant, face à la diversification des plateformes, Facebook n’est plus aussi indispensable qu’il a pu l’être par le passé. Toujours selon ces documents, la plupart des jeunes adultes perçoivent Facebook comme un endroit pour les quarantenaires et les quinquagénaires. Ils considèrent que le contenu y est ennuyeux, négatif et mensonger. Lorsqu’ils utilisent la plateforme, ils doivent ignorer une grande quantité de contenu sans intérêt avant de trouver le contenu qui les intéresse. Enfin, ils ont de nombreuses associations négatives avec Facebook dont de l’inquiétude pour le respect de leurs données personnelles et la crainte d’un impact négatif sur leur bien-être. 

En bref, Facebook souffre à la fois d’un gap générationnel et d’une mauvaise image de marque. Malgré tout, il est important de garder en tête le contexte. Si ces chiffres sont inquiétants pour l’avenir de la plateforme, elle compte toujours des milliards d’utilisateurs et continue d’acquérir de nouveaux utilisateurs plus vite qu’elle ne les perd. Facebook est donc très loin d’être enterré. Néanmoins, l’entreprise pourrait bien abandonner sa plateforme par elle-même au profit d’Horizon, son metaverse, avant qu’elle ne décline.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article