MENU
THEMES

Evénements à venir:
PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Associer design et réalité virtuelle (VR), bientôt possible ?  

Publié le: 07/08/2019  |  Mis à jour le: 08/08/2019  |  Par: Guide Informatique  
Associer design et réalité virtuelle (VR), bientôt possible ?  

La réalité virtuelle en pleine révolution Comme Stephen Hawking le disait si bien, « Nous vivons dans le plus probable de tous les mondes possibles ».

La technologie ne cesse de s’améliorer, notamment dans les industries automobiles.

La réalité virtuelle permettra aux designers de visualiser les nouveaux prototypes de voitures, usines et maisons avant même l’étape de la construction. Ce n’est qu’une question de temps avant que cette vision soit sur le point de se réaliser.

L’époque de la création sur papier est révolue pour laisser place aujourd’hui à la création dans le vide de formes 3D que nous pouvons par la suite partager et diffuser en temps réel auprès de nos collaborateurs à l’autre bout du monde.

Le rendement serait optimal d’un point de vue économique, délai et qualité. 

« La première marque à avoir intégrer la réalité virtuelle dans le procédé de conception fut Audi. Vous pouvez parcourir vos esquisses pour voir comment vos lignes fonctionnent dans un environnement 3D et vous déplacer librement dans une pièce », explique Jan Pflueger, coordinateur de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle pour le constructeur allemand Audi.

Dans le passé, les concepteurs étaient réticents à cette technique car elle n’était tout simplement pas encore au point au niveau de la qualité de l’image ou du poids du casque.

Nous pouvons parler aujourd’hui d’une nette amélioration car nous nous rapprochons désormais d’une technique comparable à ce que l’œil humain peut voir. Cela est dû à l’amélioration des vitesses du système de traitement et de la technologie optique.

La réalité virtuelle utilisé par Audi est une innovation finlandaise nommée VARJO. VARJO est un casque de réalité virtuelle dernier cri reconnu pour ses procédés assimilables à la résolution de l’œil humain. Le prix d’un casque haut de gamme avoisine les 7 012 $ USD dollars.

VARJO : de quoi s’agit-il ?

Cette start-up d’origine finlandaise s’intéresse aux géants industriels friands d’innovations technologiques comme le suivi oculaire. Dans un premier temps, elle permet de se focaliser sur la partie de l’image souhaitée, dans un second temps, elle permet de réaliser un travail de traitement sur cette section, de manière à avoir une image très haute définition. Et ce, sans avoir à passer par le traitement de toutes les images via de nombreuses ressources informatiques. 

« Au début, les concepteurs n’avaient pas été en mesure d’afficher correctement leurs conceptions, mais ils peuvent désormais contourner des voitures ou d’autres objets grandeur nature », explique Niko Eiden, directeur général de Varjo.

Les grands pontes de l’industrie automobile arborent la réalité virtuelle car ils peuvent alors utiliser cette technologie pour varier les différents matériaux, sans avoir à fabriquer de modèles réels. Un véritable bénéfice en termes de coût et du délai de conception.

Le marché de la réalité virtuelle : un marché en pleine croissance

Les nouveaux acteurs émergeants de cette ère de réalité virtuelle haut de gamme selon David Nahon, responsable de la réalité virtuelle immersive de la société de logiciels française Dassault Systèmes, sont VARJO et PIMAX, ils défient les pionniers du secteur HTC, leader taiwanais de la conception dappareils portables intelligents et HP, grand ponte américain dans la conception des micro-ordinateurs.

La réalité virtuelle pouvant être utilisée de manière collaborative et simultanée car les utilisateurs peuvent envoyer directement leurs images à des collaborateurs de l’autre côté du globe, participe à l’amélioration en termes de délai pour la procédure de conception.

La réalité virtuelle peut également être utilisée par des consommateurs pour la construction ou l’aménagement de leurs maisons, en choisissant la combinaison de couleurs, de matières ou de meubles.

La principale contrainte de l’utilisation de la réalité virtuelle est la puissance de traitement que nécessitent ces casques haut de gamme, autrement dit, consommateurs ou entreprises doivent avoir à disposition un ordinateur assez puissant pour pouvoir l’utiliser.

Quelle sera la réalité virtuelle de demain ?

On aborde déjà l’idée d’un casque de réalité virtuelle sans câble grâce à la 5G avec des vitesses de diffusion 10 à 20 fois supérieures à celles des connexions existantes. Certains parlent même de réalité mixte combinant réalité virtuelle et vidéo du monde réel. Les entreprises leaders de ce marché en pleine croissance aujourd’hui sont Micorsoft avec HoloLens et Magic Leap et Lapri. La course à la réalité mixte est lancée.

Actualités dans la même thématique ...

Sauv Life est une application mettant en relation le Samu et des secouristes bénévoles. Le projet est né d’un constat de Lionel Lamhaut, médecin urgentiste du Samu de Paris et cofondateur de l’association Sauv Life. En France, chaque année, 50 000 personnes meurent ...

Réagir à cet article