MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Le grand Versailles numérique

Publié le: 09/09/2006  |  Par: Guideinformatique  

Après le « Grand Louvre », le projet du « Grand Versailles » s'inscrit dans la politique de développement et de rénovation des musées nationaux français.
Ces travaux très importants s'accompagnent d'un autre projet, le Grand Versailles Numérique, qui vise à déployer des outils de visite numériques :

  • pour les visiteurs,
  • sur Internet.

La première étape de ce projet a été réalisée en juillet 2006 : c'est la visite numérique du hameau de la Reine.
Visite.

 

Le Grand Versailles

Le château de Versailles est l'un des lieux culturels les plus visité au monde. Il voit passer chaque année 3 millions de visiteurs dans le château et 7 millions dans le parc. 2/3 des visiteurs sont des étrangers.  

Le programme de développement et de rénovation doit se dérouler de 2003 à 2020 environ. Il a pour objectif de redonner au château et au domaine son visage historique, de restituer le Versailles de l'Ancien Régime, mais aussi améliorer la sécurité et le fonctionnement de l'établissement.

 Ces travaux porteront notamment sur :

  • le réaménagement des cours et la restitution de la Grille royale
  • la restauration des façades côté jardins
  • la restauration et la restitution de décors intérieurs
  • la poursuite de la rénovation des jardins, bassins et fontaines
  • la restauration de la galerie des Glaces
  • la réhabilitation du domaine de Marie-Antoinette à Trianon.
  Visite guidée

Première étape du Grand Versailles Numérique, véritable laboratoire grandeur réelle, la visite guidée numérique du hameau de la Reine permet d'explorer les solutions matérielles et logicielles maintenant disponibles.
Deux types d'appareils sont à la disposition des visiteurs à l'entrée (voir les conditions sur le site GVN).   

Petit, léger et très tendance, l'iPod (ci-dessus) permet de suivre la visite en écoutant un commentaire que l'on déclenche à chaque endroit remarquable signalé par une pancarte. La visite est agrémentée d'une vidéo. Des menus intuitifs permettent une navigation aisée, même pour un public peu habitué aux manipulations informatiques.  

Plus encombrant, l'iPaq (ci-dessus) permet aussi un confort supérieur à l'iPod grâce à son écran plus grand et à la synchronisation automatique des séquences par liaison Wi-Fi (plus besoin de chercher le commentaire correspondant au paysage que l'on est en train d'admirer).

Le hameau de la Reine

Louis XVI offrit le jardin en cadeau à son épouse en 1774, pour son accession au trône.
Le destin tragique de Marie-Antoinette, le charme romantique de l'endroit, éloigné de l'immense palais, par la distance, comme par le style, en font un lieu singulier qui incite à la promenade. 

Ce jardin s'organise autour du Petit Trianon de Gabriel , achevé en 1768, principal élément préexistant. 

Le jardin à l'anglaise est agrémenté de "fabriques", constructions miniatures à la mode à l 'époque.
Celles-ci s'inspirent de l'Antiquité (comme le Belvédère ou le Temple de l'Amour), de la nature (comme le Rocher) ou de la campagne (comme les maisons paysannes). 

Internet et Podcast

Le projet du Grand Versailles Numérique comprend, outre le prêt d'un iPod ou d'un iPaq pour commenter la visite réelle, un site Internet en évolution, destiné à permettre une visite virtuelle du château. On l'utilisera lorsque l'on ne peut pas se déplacer physiquement, mais aussi, soit pour préparer sa venue, soit pour montrer à ses proches ce que l'on a vu.
Enfin, un site de chargement des Podcasts permet également d'embarquer la visite guidée sur son propre appareil. 

De nouveaux outils

Beaucoup de villes, de lieux culturels ou touristiques possèdent déjà leur site Internet.
On pourra donc vraisemblablement charger prochainement sur nos PDA, nos iPod ou même nos téléphones mobiles des visites interactives complètes.
En cela, le château de Versailles aura montré la voie.

Réagir à cet article