MENU
THEMES

Evénements à venir:
PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

BPM (Business Process Management) ou GPM (Gestion des processus métier)

Publié le: 25/01/2003  |  Par: Guideinformatique  

Méthode et outil d'analyse et de modélisation des procédures de production de l'entreprise, le BPM concerne trois activités :

  • la modélisation des processus,
  • la simulation,
  • le contrôle de la performance.

Les outils

Le BPM intègre généralement :

  • un outil de modélisation des processus et métiers de l'entreprise,
  • un référentiel qui liste les objets métiers mis en cause et les règles et les contraintes qui les relient,
  • un outil de modélisation de règles de fonctionnement,
  • un moteur d'exécution et de supervision qui assure les échanges entre les différentes composantes BPM,
  • différents outils d'administration et d'évalutation statistique.

Les BPM peuvent être associés à des applications classiques, compléter un ERP ou la combinaison des solutions d'intégration d'applications (EAI) et celles de workflow.

La modélisation

Elle permet de traduire les processus de production complexes et d'en surveiller la performance dans le temps. Les processus peuvent être décomposés en sous-processus, suivant plusieurs vues :

  • organisation
  • gestion des connaissances...

La modélisation va porter sur :

  • la volumétrie à traiter
  • les ressources matérielles (productives, logistiques, informatiques...)
  • les ressources humaines (emploi occupé, horaires...).

Les processus débordent désormais fréquemment du périmètre de l'entreprise :

  • du côté fournisseur (supply chain)
  • du côté client (customer management).
La simulation

La simulation s'attache à  :

  • définir les critères objectifs de mesure de la performance
  • mesurer la performance suivant les critères définis
  • concevoir des processus plus performants
  • évaluer dans le temps l'évolution des processus et de leur performance.

La notion de performance globale est prise en compte, car elle n'est pas toujours l'addition des performances individuelles, mais fait partie d'une organisation équilibrée.

Le contrôle de la performance

Des outils de type décisionnels permettent de contrôler la performance et de vérifier sa bonne tenue dans le temps, compte-tenu des événements. Certains éditeurs font apparaitre des BAM (Business Activity Monitoring), outils spécialisés dans le contrôle de la performance.

XML

Les BPM profitent de la montée en puissance de XML et des Web Services qui en constituent le langage commun. XML peut intervenir à plusieurs niveaux :

  • modélisation
  • génération
  • référentiel
  • transformation

Réagir à cet article