MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

TikTok propose qu’Oracle héberge ses données sur les citoyens américains

Publié le: 10/05/2022  |  Par: Guide Informatique  
TikTok propose qu’Oracle héberge ses données sur les citoyens américains

Alors qu’il avait été mis en suspens, l’accord entre Oracle et TikTok pourrait finalement avoir lieu. Il permettra aux données des utilisateurs américains de TikTok d’être hébergées aux Etats-Unis par une entreprise américaine et d’ainsi rassurer Washington.

Dans le contexte de tension économique entre la Chine et les Etats-Unis, ByteDance, maison mère de TikTok, cherche à apaiser les craintes des régulateurs américains pour assurer la pérennité de son activité. Pour rappel, les hostilités avaient été lancées à l’été 2020 par l’ancien président Donald Trump, lorsque ce dernier avait annoncé vouloir interdire l’application sur le sol américain en raison de la proximité supposée entre le gouvernement chinois et ByteDance. Son administration craignait que les données personnelles des utilisateurs américains ne soient livrées à Pékin. L’ancien président avait alors exigé que le réseau social soit racheté par une entreprise américaine pour poursuivre son activité aux Etats-Unis.

Dans un premier temps, Microsoft avait été pressentie pour se proposer comme acquéreur avant que l’attention ne se tourne finalement vers Oracle. ByteDance a toutefois réussi à freiner la procédure en faisant appel à plusieurs reprises de la décision des autorités américaines, parvenant ainsi à repousser l’opération à décembre 2020. Un juge a alors empêché l’administration Trump de forcer la vente en invoquant l’International Emergency Economic Powers Act. S’en est suivi le changement d’administration et le président Joe Biden a mis fin aux dernières procédures visant à interdire TikTok aux Etats-Unis.

Seulement, Joe Biden n’a pas pour autant mis un terme aux tensions lancées par son prédécesseur entre les Etats-Unis et la Chine. Désormais, le Comité pour l’investissement étranger, qui était à l’origine des inquiétudes à l’encontre de TikTok, réitère sa proposition d’interdire le réseau social. Face à cette situation, ByteDance a décidé de prendre les devants en proposant une solution alternative : plutôt que de vendre son activité à Oracle, ce dernier sera chargé d’héberger les données des ressortissants américains. L’objectif est de parvenir à un cloisonnement complet, dans lequel une équipe américaine spécialisée dans la gestion des données aurait pour mission d’isoler entièrement les données des américains de ByteDance. Selon les informations de Reuters, les deux entreprises seraient proches de trouver un accord.Toutefois, il reste à voir si ce changement suffira à rassurer l’administration américaine. Dans le cas contraire, il pourrait remettre sur la table l’idée d’une vente forcée des activités de TikTok à un acteur américain. C’est évidemment un scénario que ByteDance cherche à éviter, les États-Unis étant un marché particulièrement juteux pour l’entreprise. Et pour cause, TikTok est le réseau social préféré des adolescents américains, devant Instagram ou encore Snapchat.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article