MENU
THEMES

Tencent va subir une lourde amende pour infraction à la réglementation anti-blanchiment

Publié le: 09/05/2022  |  Par: Guide Informatique  
Tencent va subir une lourde amende pour infraction à la réglementation anti-blanchiment

Tencent va se voir infliger une lourde amende pour infraction à la réglementation anti-blanchiment. Le cours de l’action de l’entreprise à chuté de 10% suite à l’annonce de cette sanction à venir.

Cette nouvelle sanction fait suite à une inspection de routine fin 2021 de WeChat Pay, le service de paiement extrêmement populaire de la super app WeChat. Cette inspection a révélé que Tencent ne vérifie pas suffisamment l’identité des utilisateurs de WeChat Pay, particuliers comme professionnels. La banque centrale chinoise accuse également l’entreprise de ne pas surveiller suffisamment les transactions et d’avoir accepté des transferts d’argents illicites, en lien avec des jeux d'argent.

L’entreprise encourt une amende qui se porterait à plusieurs centaines de millions de dollars, bien que le montant définitif soit toujours en cours de discussion. Cela serait un montant bien supérieur aux sanctions habituelles dans ce genre d’affaires. En effet, selon le dernier rapport de la banque centrale chinoise, qui remonte à 2020, 537 institutions ont déjà été sanctionnées pour des faits similaires pour un montant total de 526 millions de yuans d’amendes, soit 83 millions de dollars. Tencent pourrait donc se voir à lui seul infliger une amende équivalente à l’ensemble de celles subies par ces institutions.

Cette sanction fait suite au renforcement par la Chine de sa réglementation en matière d’antitrust, de protection des données et de blanchiment d’argent. Alors que les sanctions sont bien plus élevées qu’auparavant, les obligations le sont également. Désormais, les sociétés de paiement non bancaire ont l’obligation de détecter et prévenir le blanchiment d’argent comme n’importe quelle institution financière. Dans le cas de WeChat Pay qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs, cet exercice peut s’avérer particulièrement difficile.

 L’inspection qui a mené à cette amende est une inspection de routine ayant lieu tous les 3 ans. Alors que Tencent a été inspecté fin 2021, ce sera prochainement le tour d’Alipay d’Ant Group. Alipay est tout aussi populaire que WeChat Pay en Chine. L’entreprise a donc intérêt à être en parfaite conformité si elle ne veut pas subir des sanctions similaires. En prévoyance, l’entreprise aurait déjà commencé à se préparer en simulant des inspections. Pour rappel, Alibaba, autre filiale d’Ant Group, a déjà subi une amende de 2,3 milliards d’euros pour abus de position dominante. Ces nouvelles sanctions s’inscrivent dans la continuité de la politique de reprise en main du secteur numérique lancée par les autorités chinoises fin 2020. En dehors des sanctions financières, le gouvernement chinois a également bloqué les actions de certaines entreprises. Ainsi, Tencent a déjà été contraint de céder des labels de musique et s’est vu interdire de créer sa propre plateforme de streaming de jeux vidéo en fusionnant les numéros un et deux du marché.

Actualités dans la même thématique ...

Google Bard, le chatbot IA, est maintenant disponible pour les tests et il a été comparé à Bing Chat et ChatGPT. Malheureusement, il ne prend pas encore en charge le français et ne peut pas encore être utilisé en France. Le chatbot de Google aura le potentiel de ...

Réagir à cet article