MENU
THEMES

Que sait-on du procès historique de Google ?

Publié le: 29/11/2023  |  Par: Guide Informatique  
Que sait-on du procès historique de Google ?
Le procès Antitrust de Google: Une affaire historique


Google, accusé d'abus de position dominante dans le marché des moteurs de recherche, se retrouve en procès devant un tribunal fédéral à Washington. Ce procès, qui se déroulera sur dix semaines, est un examen crucial pour le gouvernement de Joe Biden, qui s'est prononcé en faveur du droit à la concurrence. Google aurait bâti son empire en ayant recours à des contrats illicites avec des entreprises telles que Mozilla, Samsung et Apple, leur permettant ainsi d'installer le moteur de recherche sur leurs smartphones et leurs services. 


Cette domination sur le marché de l'internet et de la publicité numérique a permis à Alphabet, la société mère de Google, de devenir l'une des entreprises les plus riches du monde. Les preuves présentées par le gouvernement démontrent que Google a manipulé l'opinion publique et a obtenu des documents qui violent les lois antitrust. Kent Walker, le directeur juridique de Google, a quant à lui défendu le succès de l'entreprise en affirmant que les utilisateurs choisissent Google non pas parce qu'ils n'ont pas d'autres options, mais parce qu'ils le préfèrent.

Ce procès est le plus important depuis celui intenté contre Microsoft en 1998 à propos de Windows. Google représente actuellement 90% du marché des moteurs de recherche aux États-Unis et dans le monde, et les recettes publicitaires représentent près de 60% de ses revenus. Ses concurrents, Bing et DuckDuckGo, n'ont jamais réussi à gagner beaucoup de terrain sur le marché.


Apple prend la défense de Google

Eddy Cue, le responsable du moteur de recherche d'Apple, a témoigné au cours d'un procès contre Google, accusant l'entreprise d'abus de position dominante de la part du gouvernement américain. Selon M. Cue, Google a consolidé sa position en utilisant des contrats d'exclusivité avec des sociétés telles que Samsung, Apple et Mozilla pour les inciter à installer son moteur de recherche par défaut sur leurs appareils et services, empêchant l'émergence de toute autre solution. M. Cue a évoqué une série d'accords conclus à partir de 2002, aux termes desquels Google a versé des milliards à Apple pour obtenir une place sur ses appareils électroniques. L'objectif de cette action en justice est de déterminer si le succès de Google est dû à ses performances ou à des pratiques anticoncurrentielles.


Le patron de Microsoft, Satya Nadella, dénonce la prédominance de Google


Satya Nadella, le PDG de Microsoft, a récemment exprimé son mécontentement face à la suprématie de Google sur le marché de la recherche en ligne. Il a qualifié cette situation de barrière à l'émergence de nouveaux concurrents. Nadella a témoigné dans le cadre du procès intenté contre Google par le gouvernement américain pour abus de position dominante. L'affaire porte sur les accords conclus par Google avec des entreprises telles que Samsung, Apple et Mozilla, qui ont pour effet d'empêcher l'émergence d'autres solutions. Cette affaire est la plus importante jamais traitée en matière de concurrence depuis celle de Microsoft sur le marché des systèmes d'exploitation il y a plus de 20 ans. Nadella a également souligné que la collecte de données par Google renforce son pouvoir en tant que plate-forme publicitaire et utilisateur. Microsoft, quant à lui, continue d'investir dans Bing en espérant un changement de paradigme ou une intervention gouvernementale pour contrer la domination de Google.

 

Lutte contre les violations du droit de la concurrence : les actions en justice contre Google et Microsoft se poursuivent


Google a déjà été condamné à une amende de plus de 8,2 milliards d'euros pour avoir commis diverses violations du droit de la concurrence en Europe. En outre, le ministère de la justice a déposé une plainte contre les activités publicitaires de Google. D'autre part, la Commission américaine de la concurrence et de la tolérance (FTC) a suspendu sa procédure visant à bloquer l'acquisition d'Activision Blizzard par Microsoft. Bien que l'affaire puisse être annoncée l'année prochaine, elle est encore en cours.

 

 

 

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article