MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Microsoft prépare le futur de la réalité mixte avec Mesh

Publié le: 18/03/2021  |  Par: Guide Informatique  
Microsoft prépare le futur de la réalité mixte avec Mesh

Microsoft développe sa propre vision du futur avec Mesh, une plateforme couplant réalité augmentée et réalité virtuelle. Reposant sur Azure, elle pourrait devenir l’avenir des réunions professionnelles à distance.


Mesh est une plateforme collaborative permettant à tous de partager une expérience virtuelle sur une grande variété d’appareils. Cette plateforme repose sur un mixte de réalité augmentée et de réalité virtuelle. Il est possible d’y rejoindre d’autres individus dans une réalité virtuelle afin d’échanger. Un journaliste de The Verge a eu l’opportunité d’essayer la technologie avec son fondateur Alex Kipman, également inventeur du casque de réalité mixte HoloLens et de Kinect. Au cours de ces tests, Alex Kipman a fait apparaître un requin virtuel et l’a passé au journaliste qui a alors pu le redimensionner. Le fondateur explique : ”Il s’agit du rêve pour la réalité mixte, l’idée depuis le début. Vous pouvez réellement avoir l’impression d’être dans la même pièce qu’une autre personne et partager du contenu; Vous pouvez également vous téléporte d’une réalité mixte à une autre et être présent avec d’autres personnes alors même que vous n’êtes pas dans la même pièce.”


Avec une telle technologie, les possibilités sont infinies. Microsoft espère donc attirer des développeurs afin de concevoir tous types d’expériences. Pour l’entreprise, Mesh peut s’avérer particulièrement intéressant pour les architectes, designers et ingénieurs. En effet, ces derniers pourraient utiliser Mesh afin de se retrouver autour de simulations virtuelles de leurs projets. Ils n’auraient alors plus besoin de se retrouver autour d’un module physique 3D, ce qui peut être particulièrement contraignant dans le contexte actuel. 


Microsoft envisage également d’intégrer la plateforme à Teams. Mesh pourrait permettre à des collaborateurs situés aux quatre coins du monde de se retrouver dans un même espace comme s’ils étaient physiquement dans la même pièce. Avec Mesh, les réunions Teams habituelles pourraient être bien plus engageantes qu’elles ne le sont aujourd’hui. Par ailleurs, les possibilités propres à la réalité mixte pourraient même apporter à Mesh des arguments de taille face à une réunion physique classique.


Cette nouvelle plateforme est bâtie autour d’Azure, le cloud de Microsoft. Pour l’heure, les membres d’une réunion apparaissent comme des avatars du réseau social de réalité virtuelle Altspace VR, avec une apparence similaire à des Lego. À terme, Microsoft souhaite rentre possible ce que l’entreprise appelle l’holoportation, soit la possibilité d’apparaître avec son apparence réelle.


Mesh sera accessible sur une très grande variété d’appareils, qu’il s’agisse de casques de réalité virtuelle, de tablettes, de smartphones ou encore de PC. Cependant, comme toute expérience de réalité mixte, elle sera mieux apprécié avec un casque dédié. Pour l’heure, seule une avant-première de cette plateforme est disponible et exclusivement sur le casque HoloLens 2. Satya Nadella, actuel CEO de Microsoft, s’est montré très enthousiaste à l’idée de Mesh. Pour lui, cette plateforme pourrait créer de nouvelles communautés et ouvrir la réalité mixte au grand public.


Mesh doit toutefois faire face à un problème majeur : son coût pour les utilisateurs. En effet, bien qu’ils se démocratisent de plus en plus, les casques de réalité virtuelle demeurent relativement cher aujourd’hui. L’entreprise devra donc également innover du côté de son casque HoloLens et parvenir à réduire les prix de façon conséquente pour attirer le grand public.

Actualités dans la même thématique ...

Amazon développerait ses propres puces réseau maison. Destinées à Amazon Web Services et conçues sur mesure, elle pourrait permettre une optimisation de l’infrastructure. L’entreprise rejoint ainsi la tendance lancée par Apple et suivie par Google et Microsoft. Ce ...

Réagir à cet article