MENU
THEMES

Meta explique le fonctionnement de son algorithme de classement des vidéos

Publié le: 30/09/2022  |  Par: Guide Informatique  
Meta explique le fonctionnement de son algorithme de classement des vidéos

Meta donne plus d’informations sur le fonctionnement de son algorithme classant les vidéos sur ses différentes plateformes.

Depuis maintenant plusieurs mois, Meta a entamé un grand virage vers la vidéo, un changement de stratégie particulièrement visible sur Instagram. Face à la popularité de son concurrent TikTok, la plateforme a décidé de mettre plus avant les formats vidéos, et notamment les Réels. Ainsi, Adam Mosseri, responsable d’Instagram, a publiquement déclaré que le réseau social n’était plus une plateforme de partage de photos et que son avenir était clairement la vidéo. Et pour encourager ce changement, l’algorithme de la plateforme privilégie largement les Réels aux autres types de contenu. Du côté de Facebook, même son de cloche, les vidéos sont très largement mises en avant.

Si ce virage peut porter ses fruits pour l’entreprise, il ne plaît pas forcément aux créateurs de contenu. Certains d’entre eux ont bâti leur communauté et leur succès grâce au partage de photos et ne souhaitent pas adapter leur contenu pour satisfaire un algorithme dont ils ignorent tout. Afin de les aider, mais également par souci de transparence envers ses utilisateurs, Meta a décidé de communiquer sur le fonctionnement de cet algorithme.

On apprend ainsi que cet algorithme repose sur 4 paramètres clés afin de classifier les vidéos pour plus ou moins les mettre en avant. Le premier critère est celui de l’originalité. Par originalité, Meta n’entend pas un concept novateur mais simplement un contenu conçu sur ses plateformes, par opposition aux vidéos TikTok repartagées sous forme de Réels. Ces dernières sont immédiatement défavorisées par l’algorithme. Le second critère est celui de la fidélité. Plus les utilisateurs reviennent sur la page des créateurs de contenu, plus ils sont favorisés. Le troisième critère est celui du taux de rétention que l’on pourrait aussi appelé watch time. De façon logique, une vidéo que les utilisateurs regardent jusqu’au bout sera plus mise en avant qu’une vidéo que les utilisateurs passent après 3 secondes. Enfin, le critère le plus important est celui du taux d’engagement. Plus un contenu génère de conversations, plus il sera mis en avant.

En plus de communiquer sur les choses à faire, Meta communique sur celles à éviter. On apprend ainsi que l’algorithme punit les vidéos statiques ainsi que les pièges à clics. Toutes les vidéos pouvant facilement être générées et publiées par des robots sont donc défavorisées.

Actualités dans la même thématique ...

YouTube se dote de 3 nouvelles options publicitaires. Les annonceurs pourront désormais cibler de grands événements, des podcasts, et proposer des listes de produits. YouTube a profité de la semaine de la publicité pour annoncer ses 3 nouveaux formats publicitaires. Le premier de ces ...

Réagir à cet article