MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Le Brésil et les États-Unis envisagent aussi de faire de l’USB-C la nouvelle norme obligatoire

Publié le: 29/07/2022  |  Par: Guide Informatique  
Le Brésil et les États-Unis envisagent aussi de faire de l’USB-C la nouvelle norme obligatoire

Alors que la Commission Européenne a rendu l’USB-C obligatoire sur les smartphones à partir de 2024, d’autres pays à travers le monde veulent lui emboîter le pas. C’est le cas des Etats-Unis, où un groupe de sénateurs militent dans ce sens, mais également au Brésil.

Anatel, l’autorité chargée de déterminer les règles d’homologation des appareils électroniques au Brésil, a démarré une consultation publique au sujet d’une possible normalisation des chargeurs de smartphones, mais également de tablettes, consoles de jeux et appareils photo numériques. Comme cela a été mis en avant par la Commission Européenne, l’objectif premier est de réduire la quantité de déchets électroniques.

Dans le cadre de cette consultation publique, les géants technologiques implantés au Brésil ont jusqu’au 26 août pour discuter avec l’autorité brésilienne au sujet de cette proposition. Dans l’état actuel des choses, la proposition vise à ce que l’USB-C devienne la nouvelle connectique universelle et obligatoire pour l’ensemble des appareils mentionnés précédemment à compter du 1er janvier 2024, soit à la même date que dans l’Union Européenne.

Aux Etats-Unis, une semaine seulement après que la Commission Européenne ait trouvé son accord final, un groupe de sénateurs a interpellé le Département du Commerce Américain afin de l’inviter à emboîter le pas à l’Union Européenne. C’est à travers une lettre ouverte qu’ils se sont adressés au département : « Nous vous pressons de vous coordonner avec les bureaux et agences à travers le Département du Commerce afin de concevoir un plan qui protègera les consommateurs et l’environnement en traitant l’absence de chargeur standard aux Etats-Unis. Nous ne pouvons permettre à l’industrie de l’électronique personnelle de prioriser une technologie de charge propriétaire et inévitablement obsolète par dessus la protection des consommateurs et le respect de l’environnement ».

Au Brésil comme aux États-Unis, ces démarches visent clairement Apple bien qu’elles ne mentionnent pas directement l’entreprise. En effet, la firme à la pomme est à l’heure actuelle la seule à ne pas utiliser la connectique USB-C sur ses smartphones alors même que celle-ci présente une capacité de charge et un débit largement supérieur à son port propriétaire, le lightning. Dans ce contexte, les arguments d’Apple qui assure qu’imposer un standard va nuire à l’innovation, sont difficiles à entendre. D’autant plus quand on sait que le port Lightning fête ses 10 ans cette année.

Qu’importe l'issue des démarches sur le continent américain, la firme à la pomme va probablement se résoudre à abandonner son port Lightning au profit de l’USB-C, à moins qu’elle ne souhaite produire différents modèles avec des ports différents pour les différentes régions, ce qui paraît très peu probable. L’autre alternative est un iPhone sans port, qui reposerait sur la charge sans fil et la technologie propriétaire d’Apple, le MagSafe. Cela ne serait toutefois pas réellement une victoire pour l’environnement quand on sait que la charge par induction gaspille de l’électricité.

Actualités dans la même thématique ...

Pinterest va devenir le nouveau centre commercial du web. Du moins c’est l’objectif de son nouveau CEO, Bill Ready. Le nouveau dirigeant prend la place du fondateur de l’entreprise, Ben Silbermann. Ce dernier va prendre du retrait en devenant président exécutif de l’entreprise. Une ...

Réagir à cet article