MENU
THEMES

JD.com débute les tests de livraisons robotisée en Chine

Publié le: 16/11/2022  |  Par: Guide Informatique  
JD.com débute les tests de livraisons robotisée en Chine

JD.com, géant chinois de l’e-commerce, débute des tests de livraisons robotisés pour les produits alimentaires. Pour l'heure, ces tests sont limités à la province du Jiangsu.

Ces tests vont être réalisés par Infermove, société de robotique, en partenariat avec Dada Nexus, entreprise de logistique. Les deux entreprises ont conjointement annoncé leur partenariat visant à créer des robots capables de livrer de la nourriture. Ces robots travaillent directement avec les commerces locaux, où ils se rendent pour récupérer la nourriture, avant de la livrer aux domiciles des clients automatiquement.

D’après le South China Morning Post, le premier modèle de robot pourrait transporter jusqu’à 115 kilogrammes et pèserait pas moins de 50 kilogrammes. Il serait capable de se déplacer directement sur les trottoirs, y compris dans les zones à forte densité de population. En termes de logiciel, Infermove a conçu une technologie de conduite autonome à basse vitesse qui devrait permettre à ces robots d’être entièrement indépendants. Une première démonstration a été réalisée en septembre. Un robot avait été envoyé dans la Silicon Valley où il a voyagé seul, des locaux d’Infermove à ceux de Cisco, à San José.

Le premier client de ce robot pourrait donc être l’acteur du e-commerce JD.com. Si pour l’heure les tests se limitent au Jiangsu, on peut facilement imaginer que l'entreprise voudra par la suite déployer ces robots dans l’ensemble des grandes villes chinoises.

Mais alors que les acteurs du e-commerce et de la logistique sont nombreux à s’intéresser à ces robots, Amazon a de son côté décidé d’enterrer son propre projet de robot de livraison. Nommé Amazon Scout, ce projet avait été révélé en 2019. Loin du modèle d’Infermove, le Scout ne faisait que la taille d’une glacière. Entièrement électrique, il avait été conçu pour réduire les émissions de CO2 des livraisons. Depuis son annonce, Scout avait été testé à 4 occasions, dans 4 États américains : la Californie du Sud, la Géorgie, le Tennessee et Washington. L’entreprise a simplement déclaré que certains aspects du programme ne répondaient pas aux besoins des clients et a donc décidé d’y mettre un terme. Pour autant, l’entreprise n’abandonne pas l’idée d’automatiser les livraisons. En effet, elle a récemment annoncé que les premières livraisons par drone auront lieu d’ici la fin de l’année en Californie et au Texas. Dans le cas du robot d’Infermove, il faudra voir si la différence de construction entre les villes chinoises et américaines, ainsi que la différence de gabarit du robot et les différences culturelles pourraient amener ce projet à rencontrer le succès là où Scout à échoué.

Actualités dans la même thématique ...

YouTube se dote de 3 nouvelles options publicitaires. Les annonceurs pourront désormais cibler de grands événements, des podcasts, et proposer des listes de produits. YouTube a profité de la semaine de la publicité pour annoncer ses 3 nouveaux formats publicitaires. Le premier de ces ...

Réagir à cet article