MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

IBM déploie le Quantum System One au Japon

Publié le: 17/08/2021  |  Par: Guide Informatique  
IBM déploie le Quantum System One au Japon

Après l’Allemagne, le premier ordinateur quantique d’IBM, le Quantum System One, est désormais disponible sur site dans le centre d’incubation d’entreprises de Kawasaki City. Les chercheurs ont d’ores et déjà commencé à l’utiliser afin de mener des expériences quantiques dans des domaines aussi variés que la finance et la chimie.

Jusqu’à peu, les clients d’IBM ne pouvaient accéder au Quatum System One que via le Cloud, son seul exemplaire étant basé dans le centre de calcul quantique de la société à Pourghkeepsie. Récemment, Big Blue a commencé à commercialiser l’ordinateur, et après l’Institut Fraunhofer en Allemagne, c’est le Kawasaki Business Incubation Center de Kawasaki City au Japon qui en a fait l’acquisition. Cette installation s’inscrit dans un partenariat de longue date entre IBM et les organisations japonaises, avec notamment l’inauguration du partenariat quantique Japon-IBM invitant les entreprises et universités du pays à s’engager dans la recherche quantique.

Quelques entreprises japonaises ont déjà identifié des cas d’applications. C’est notamment le cas de Mitsubishi Chemical, dont l’équipe de recherche a développé des algorithmes quantiques, capables de comprendre le comportement complexe des composés chimiques industriels dans le but d’améliorer les écrans OLED. Cela pourrait notamment permettre de produire des écrans avec une meilleure longévité et consommant moins d’énergie. De leur côté, les chercheurs du Mizuho Financil Group et du Mitsubishi Financial Group ont développé des algorithmes quantiques capables d’accélérer les opérations financières telles que les simulations de Monte Carlo. Cela pourrait notamment permettre de mieux évaluer les options, mieux analyser les risques, et donc optimiser la gestion des portefeuilles.

D’autres entreprises japonaises vont bénéficier d’un accès au Quantum System One, il s’agit notamment de Toyota, Sony, Hitachi, JSR ou encore Toshiba. L’informatique quantique n’en est toutefois qu’à ses débuts et l’objectif à l’heure actuelle et avant tout d’identifier ses cas d’usages potentiels. Pour ce faire, les scientifiques mènent des preuves de concept en testant des applications à très petite échelle afin de mesurer leur potentiel. Effectuer ce travail dès maintenant permettra aux entreprises d’être prêtes le jour où la technologie sera entièrement prête. Construire et contrôler les composantes des ordinateurs quantiques et l’un des défis majeurs du 21? siècle en termes de technologie. Pour l’heure, cela n’est possible que dans les laboratoires spécialisés tels que le centre de calcul d’IBM.

Parvenir à déployer le Quantum System One ailleurs dans le monde, comme en Allemagne et maintenant au Japon, représente donc une avancée majeure dans le domaine de l’informatique quantique, d’autant plus dans les conditions actuelles alors qu’une partie de l’assemblage a dû être effectuée sans les spécialistes d’IBM. Dans son billet de blog dédié au lancement du système de Tokyo, l’entreprise a commenté : “Des milliers de composants méticuleusement conçus doivent fonctionner ensemble de manière irréprochable à des températures extrêmes et dans des tolérances étonnantes”.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article