MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Google achète Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Publié le: 17/12/2019  |  Par: Guide Informatique  
Google achète Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Le marché des wearables est en pleine croissance, sa valeur était de 19 milliards de dollars en 2015, elle devrait atteindre 57 milliards en 2022. Ce marché inclut différents types de produits comme les casques de réalité virtuelle ou les montres connectées. Cette dernière catégorie représente la majorité du marché avec une valeur de plus de 10 milliards de dollars et une croissance prévue supérieur à 20%.

Les montres connectées étant reliées aux smartphones on aurait pu s’attendre à une extension de la guerre iOS vs Android ou Apple vs Google. La firme de Cupertino est bien présente, le lancement de l’Apple Watch en 2015 a révolutionné le marché. En 2014, avant son lancement, cinq millions de montres connectées avaient été vendues, en 2015, ce sont 19 millions d’appareils qui se sont écoulés. Encore aujourd’hui l’Apple Watch domine largement avec près de 50% des parts de marché bien qu’elle ne fonctionne qu’avec un iPhone.

En revanche, Google ne connait pas le même succès. Le géant a adopté la même stratégie pour les montres connectées que pour les smartphones, à savoir développer un système d’exploitation et le distribuer aux manufacturiers. Mais son système d’exploitation pour montres connectées, Wear OS, ne connait pas le même succès qu’Android. Samsung, second avec 16% des parts de marché, utilise son propre système d’exploitation, Tizen, bien que ses smartphones tournent sous Android. Vient ensuite Fitbit avec 10% des parts de marché, cette entreprise spécialisée dans la santé ne produit que des montres et bracelets connectés. Donc aucun des trois principaux acteurs, regroupant 75% des parts de marché, n’utilisent Wear OS. Le système de Google n’est utilisé que par quelques manufacturiers comme Fossil et Garmin, avec un succès très modeste.

Face à cette échec Google a décidé d’agir. L’entreprise vient de racheter Fitbit pour 2,1 milliards de dollars. Cette opération a été exécuté sous le nez de Facebook, qui ne proposait qu’un milliard. L’entreprise explique voir cet achat comme une opportunité d’améliorer Wear OS et de proposer des montres connectées fabriquées par Google à l’avenir. Les actuels clients de Fitbit sont inquiets des conséquences de cet achat. En effet, Fitbit propose des services nécessitant la collecte de données de santé. Google n’étant pas connu pour son respect de la vie privée, des craintes ont émergées quant à l’utilisation de ces données. Conscient de cela, Rick Osterloh, vice-président des appareils et services de Google, a déclaré que l’entreprise n’utiliserait pas ces données à des fins commerciales et que les utilisateurs sont libres de demander leur suppression. Malgré tout, les inquiétudes restent, au-delà des données c’est l’avenir des produits Fitbit qui est en jeu. Google a une longue histoire de détruire tout ce qu’il touche. Bien que le géant propose quelques services parmi les plus utilisés au monde il est également derrière des dizaines et dizaines d’échecs et de projets abandonnés. Sa stratégie a toujours été d’essayer un maximum de choses et voir ce qui fonctionne. Si cette stratégie a lancé de grands succès elle n’est pas idéale pour obtenir la confiance des consommateurs.

Actualités dans la même thématique ...

Après Google, c’est au tour de Nvidia de se lancer dans le cloud gaming. Cette technologie permet de jouer à des jeux vidéo depuis n’importe quel appareil en se connectant via le cloud à un ordinateur exécutant le jeu. Il est ainsi possible de jouer à des jeux ...

Réagir à cet article