MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Facebook développe une IA pour bloquer la reconnaissance faciale

Publié le: 31/10/2019  |  Par: Guide Informatique  
Facebook développe une IA pour bloquer la reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale se répand de plus en plus. Apple en équipe ses iPhones depuis 2017, Google vient de lui emboîter le pas avec le Pixel 4, en Chine Alipay propose de l’utiliser pour payer sans carte de paiement ni smartphone et le gouvernement français souhaite l’utiliser comme mode de connexion à Alicem, son application regroupant tous les services publics. Pourtant la technologie n’est que très récente, il est donc impressionnant mais également effrayant de voir à quelle vitesse elle se déploie. En effet, si le système présente des avantages en termes de sécurité et de simplicité il pose également des problèmes de respect de la vie privée. S’il est toujours possible de changer de mot de passe, il est bien plus difficile de changer de visage. C’est pourquoi certains s’inquiètent de voir la technologie se banaliser. En effet, après avoir collectés nos visages que comptent en faire les entreprises et gouvernements ? Des premières inquiétudes apparaissent déjà avec la technologie des deep fakes permettant de remplacer le visage d’une personne par celui d’une autre dans une vidéo.

En réponse à cette menace des chercheurs de Facebook et de l’université de Tel-Aviv ont développé une intelligence artificielle permettant d’empêcher la reconnaissance faciale. Ce système de « désidentification » faciale fondé sur la base du machine learning reconnaît la structure d’un visage tout comme le fait un système de reconnaissance faciale. Mais plutôt que d’identifier un individu le système de Facebook génère une copie de la vidéo, en temps réel, sur laquelle les traits du visage sont légèrement modifiés. Ainsi, ces derniers sont à peine perceptibles par l’homme mais ils suffisent à ce qu’un système de reconnaissance faciale ne puisse reconnaître le visage. Cela est fait grâce à un système d’encodage et de décodage permettant de générer un masque et un image intégrés à la vidéo. Cette IA permet donc de protéger l’anonymat face aux intelligences artificielles tout en restant reconnaissable par les autres être humains. Ce type de technologie avait déjà été développé pour modifier des photos, notamment par la start-up D-ID, mais c’est la première fois qu’une intelligence artificielle parvient à le faire sur des vidéos et en temps direct.

Nous en sommes arrivés à développer des intelligences artificielles pour lutter contre d’autres afin de protéger notre identité. Il est inquiétant de penser que nous devrons appliquer cette intelligence artificielle à nos vidéos avant de les publier pour éviter qu’une entreprise mal intentionnée ne récupère les données de notre visage. Il n’est pas non plus rassurant de faire passer toutes ses vidéos à travers un système appartenant à Facebook. L’entreprise, connue pour son non-respect de la vie privée, a un procès en cours pour son utilisation de la reconnaissance faciale sans autorisation dans l’Illinois. Le réseau social l’utilisait pour suggérait les personnes présentes sur les photos, il risque jusqu’à 35 milliards de dollars d’amende. De plus, les technologies ne cessent d’évoluer et rien ne garantit que les outils de reconnaissance faciale soient éternellement impuissants face à cette intelligence artificielle.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article