MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Des investissements massifs pour faire face à la pénurie de semi-conducteurs

Publié le: 19/04/2021  |  Par: Guide Informatique  
Des investissements massifs pour faire face à la pénurie de semi-conducteurs

Alors que la pénurie de semi-conducteurs continue à travers le monde, le principal fabricant TSMC a annoncé un investissement massif de 100 milliards de dollars sur les 3 années à venir. En parallèle, l’Inde a annoncé une aide d’1 milliard de dollars à toute entreprise qui ouvre une unité de production de semi-conducteurs en Inde.

Depuis quelque temps déjà, le monde connaît une pénurie inédite de semi-conducteurs. Il s’agit d’une composante fondamentale des micropuces et est donc une partie importante de milliers d’appareils, des smartphones aux ordinateurs, en passant par les énergies renouvelables ou encore l’équipement militaire. Cette pénurie a notamment affecté la disponibilité des dernières consoles de jeux ainsi que des cartes graphiques, mais aussi et surtout les fabricants automobiles. Ford a réduit sa production de 20% tandis que Tesla a été contraint d’arrêter la production de son modèle 3 pendant deux semaines.

Cette pénurie s’explique par la situation exceptionnelle ayant affecté la production tandis que le demande d’appareils électroniques est plus importante que jamais avec le télétravail ou encore l’école à la maison. Mais si le marché a été si grandement affecté par l’épidémie c’est également car il rencontre des problèmes structurels. En effet, le taïwanais TSMC et le coréen Samsung se partagent 70% de la production mondiale à eux seuls. Cela s’explique par la longue courbe d’apprentissage afin de rentrer dans le marché ainsi que les risques économiques associés à l’évolution constante du marché. Alors que les puces informatiques gagnent sans cesse en performance, il faut être capable de tenir les délais et produire la bonne quantité de semi-conducteurs car ils seront rapidement obsolètes.

Pour remédier à la situation, le président américain Joe Biden a annoncé un plan d’investissement de 32 milliards de dollars afin de développer la production aux Etats-Unis. Intel a déjà répondu à l’appel et souhaite produire des puces pour d’autres entreprises comme Apple. L’entreprise a toutefois concédé qu’elle cédera la production de ses puces les plus avancées à TSMC. L’Inde en profite également pour essayer de se placer sur ce secteur très stratégique. Dans son effort pour promouvoir le made in India, le gouvernement a annoncé une aide allant jusqu’à 1 milliard de dollars pour toute entreprise qui ouvre une unité de production de semi-conducteurs dans le pays.

Mais l’investissement massif ne provient ni du gouvernement américain, ni du gouvernement indien, il provient de TSMC, entreprise privée et leader du marché. Alors que la firme taïwanaise avait prévu un investissement record de 28 milliards de dollars, elle a annoncé qu’il ne s’agira finalement que d’une partie d’un plan d’investissement de 100 milliards de dollars sur les 3 années à venir. L’entreprise espère ainsi suffisamment augmenter sa capacité de production pour satisfaire la demande. Les experts s’attendent par ailleurs à ce que cette pénurie dure pendant 3 ans. Pour l’heure, la valorisation de TSMC a augmenté de 190% en 12 mois tandis que celle de Samsung a augmenté de 61%.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article