MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Des chercheurs californiens produisent de l’électricité grâce au froid de la nuit

Publié le: 17/12/2019  |  Par: Guide Informatique  
Des chercheurs californiens produisent de l’électricité grâce au froid de la nuit

L’ouragan Dorian a privé 70 000 personnes d’électricités. De même, Maria a plongé trois millions de personnes dans le noir, pendant des mois pour certains. Même en l’absence de catastrophes naturelles, 1,6 milliard de personnes dans le monde n’ont pas d’accès stable à l’électricité.

De nos jours, l’accès à l’énergie se fait par des infrastructures complexes. En plus d’être trop cher pour de nombreux pays elles ne peuvent faire face en cas de catastrophe climatique. Pourtant, l’accès à l’éclairage est fondamental. Il est possible de produire sa propre électricité avec des panneaux solaires, mais cela ne fonctionne que de jour et à condition, évidemment, d’avoir suffisamment de soleil. Conscient de ce problème, Aaswath Raman, chercheur à l’Université de Californie à Los Angeles, a cherché d’autres moyens de produire de l’énergie. À l’aide de son équipe il est parvenu à concevoir un appareil produisant de l’électricité grâce au froid de la nuit. Ce nouvel appareil se base sur le refroidissement radiatif : lorsque quelque chose devient chaud, que ce soit de l’air, du liquide ou du solide, il se dirigera naturellement vers un endroit froid. Raman a alors pensé à utiliser cette propriété pour développer un générateur thermique. Le générateur thermique a initialement été inventé en 1821 par Thomas Johann Seebeck et produit de l’énergie lors des périodes de transitions de chaleur. Aaswath Raman et ses collègues en ont conçu une nouvelle version, composée d’un disque d’aluminium peint en noir et d’un générateur thermoélectrique, l’ensemble est collé sur une plaque en métal dans une boîte à chaussure. Lorsque la nuit tombe, la température refroidit et les éléments chauds remontent. Cette chaleur est alors capturée par la plaque en métal qui la renvoie vers le disque en aluminium et le générateur thermique, générant ainsi de l’énergie. La chaleur est ensuite dispersée dans l’air.

Ce dispositif démontre qu’il est possible de produire de l’énergie grâce au froid de la nuit, mais uniquement en petite quantité. En effet, cet appareil produit 25 milliwatts d’énergies, un foyer moyen utilise sept millions de fois ce montant d’énergie par minute. Ce projet n’a donc nullement vocation à être l’énergie renouvelable du futur. En revanche il peut être très utile dans des zones sans accès stable à l’électricité, ou à la suite d’une catastrophe naturelle. En effet sa production est suffisante pour allumer des ampoules ou recharger un téléphone. Il est d’autant plus utile qu’il est simple à fabriquer et peu coûteux, l’ensemble des matériaux ne coûtant pas plus de trente dollars. Il y a néanmoins un inconvénient majeur, l’humidité absorbe la chaleur. Cela signifie que dans une zone humide la chaleur reste piégée dans l’appareil. Il n’est donc pas possible de l’utiliser dans une région humide. De plus, plus la différence de température entre jour et nuit est élevée, plus l’appareil produira d’énergie. Il fonctionne donc mieux dans les zones à température élevée. Heureusement, l’équipe de Raman n’a pour l’instant proposé qu’un premier prototype démontrant la viabilité du dispositif. Il est possible que ce dernier soit amélioré par la suite, Raman pense qu’il est possible de multiplier par vingt la production de l’appareil en l’améliorant.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article