MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Boston Dynamics révèle un nouveau robot conçu pour les entrepôts

Publié le: 19/04/2021  |  Par: Guide Informatique  
Boston Dynamics révèle un nouveau robot conçu pour les entrepôts

Boston Dynamics a révélé un nouveau robot conçu pour déplacer des boites dans un entrepôt. Nommé Stretch, il est capable de déplacer 800 boites par heure, soit l’équivalent d’un humain.

 Boston Dynamics, l’ancien spin-off du MIT, vient de dévoiler un nouveau robot. L’entreprise qui développait en premier lieu des robots à usage militaire se penche de plus en plus vers les applications logistiques depuis quelques années. Récemment, l’entreprise a dévoilé une nouvelle version de son célèbre chien-robot Spot conçue expressément pour une utilisation en entrepôt. Aujourd’hui, la firme continue dans cette direction avec son dernier robot.

Nommé Stretch, il est conçu pour déplacer des boites. Contrairement aux créations habituelles de Boston Dynamics, qui sont inspirées des animaux ainsi que du corps humain, Strecth ne cherche pas à ressembler à quoi que ce soit. Il a été conçu uniquement afin d’être aussi efficace que possible pour une tâche spécifique. Pour ce faire, il est équipé de roues, de caméras et d’autres senseurs, ainsi que d’un bras robotique pouvant attraper et déplacer des boites allant jusqu’à 23kg avec un système de succion. 

Tout comme les autres robots de Boston Dynamics, Stretch est mobile. De façon générale, lorsqu’un robot est installé dans un entrepôt, il est fixe et c’est le reste de l’activité qui s’adapte à lui. Avec ses roues, Stretch prend donc une approche radicalement opposée, il est conçu pour s’adapter aux besoins au jour le jour.  Michael Perry, vice-président du business development chez Boston Dynamics, explique : “C’est ce qui est excitant avec ce système : il peut apporter de l’automatisation à des environnements ne disposant d’aucune infrastructure pour. Vous pouvez le déplacer à l’arrière d’un camion comme vous pouvez le déplacer dans une allée ou encore à côté d’un convoyeur. Tout dépend du problème du jour.”

Pour Michael Perry, cette approche rend Stretch accessible pour des entreprises qui évitent habituellement l’automatisation en raison des coûts et du temps que cela implique. A l’heure actuelle, 80% des entrepôts à travers le monde ne disposent d’aucun système d’automatisation. Il s’agit là d’une clientèle potentielle conséquente pour Stretch. 

Stretch n’est pas la première tentative de Boston Dynamics de concevoir un robot destiné à déplacer des boites. En 2019, l’entreprise avait dévoilé Handle, un robot similaire, mais qui ne pouvait pas travailler assez rapidement selon Michael Perry. En cause, la nécessité pour Handle de déplacer l’intégralité de son corps lors de chaque déplacement. Stretch quant à lui n’a qu’à déplacer son bras, car sa base résiste à l’inertie à l’aide d’un système de contre-poids dont Boston Dynamics a le secret. 

Actuellement, le monde des entrepôts est divisé en deux catégories : ceux qui sont entièrement automatisés, et ceux qui ne le sont pas du tout. Les robots étant habituellement très mauvais pour faire face aux variations, l’automatisation ne peut fonctionner que si elle est complète. Autrement, les humains seront plus efficaces. Stretch vise donc à proposer un nouveau modèle alternatif dans lequel des robots capables de s’adapter viendront épauler les humains.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article