MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Adobe lance un outil pour authentifier les images sur le web

Publié le: 28/10/2020  |  Par: Guide Informatique  
Adobe lance un outil pour authentifier les images sur le web

Adobe a annoncé un nouvel outil permettant de laisser une signature virtuelle sur les photos. Cette technologie permettra à la fois de créditer les professionnels de la photographie et du design tout en limitant la désinformation.


Fin 2019, Adobe dévoilait son programme Content Authenticity Initiative (CAI) ayant pour objectif de protéger les droits d’auteurs. Un sujet d’importance dans le monde de la photographie, en effet, il est très fréquent de voir une photo ou une oeuvre d’art être repostée sur les réseaux sociaux sans aucun crédit pour son créateur. Dans ce cas, même si la publication rencontre le succès, l’artiste ne bénéficiera pas de l’exposition de son travail. Adobe a donc conçu une technologie pour résoudre ce problème.


Ce nouvel outil prendra la forme d’un nouveau panneau dans Photoshop permettant d’attacher des métadonnées à un fichier. Ainsi, un créateur peut joindre à une image son nom, une vignette de l’image d’origine, les modifications apportées et les ressources utilisées pour créer l’image. Une fois le fichier crée, il pourra être ajouté au site Behance, propriété d’Adobe référençant les images des artistes. Un internaute pourra ainsi facilement rechercher une image vue sur le web dans Behance afin de trouver son auteur. Il pourra également consulter les modifications apportées ce qui permettra aux artistes de mettre en avant leur savoir-faire. Will Allen, vice-président chez Adobe, explique : « c’est une simple équation : exposition (pour votre travail) + attribution (pour que les gens sachent qui en est l’auteur) = opportunité (pour de nouvelles collaborations).  Avec ce moyen inviolable d’associer votre nom à votre travail, vous pouvez devenir viral et serez toujours crédité. » 


Toutefois, le succès de cet outil dépend fortement de son adoption. En effet, plus les internautes seront habitués à voir ces informations plus ils seront suspicieux lorsqu’ils ne les verront pas. Heureusement, Adobe a tout pour réussir. Premièrement, Photoshop étant le standard dans l’industrie, on peut s’attendre à ce que tous les artistes souhaitent l’utiliser. L’entreprise peut également compter sur des partenaires de renom tels que Twitter, Qualcomm, Microsoft, le New York Times ou encore la BBC. Si des journaux de renom sont intéressés par cette initiative, c’est également car elle permettrait de lutter contre la désinformation. Et pour cause, il est fréquent de voir une fake news accompagnée d’une photo éditée ou vieille de plusieurs années. Hors, si les photos de presse contiennent toujours les informations sur les modifications, la date ou le lieu, nous pourrons facilement savoir si la photo est authentique ou si elle n’est pas vieille de plusieurs années. Évidemment, les auteurs de fake news n’auront aucun intérêt à utiliser l’outil d’Adobe. Mais si le dispositif CAI devient le standard, nous pourrons simplement considérer une photo non taguée comme une fake news. 


Ce nouvel outil sera prochainement disponible en bêta pour certains abonnés de Creative Cloud, la suite logiciel d’Adobe. S’il rencontre le succès escompté, il pourrait rapidement devenir un avantage concurrentiel de taille pour Adobe. En effet, si de nouvelles solutions similaires à Photoshop sont disponibles pour une fraction du coût, aucune d’entre elles ne permet de signer virtuellement son travail.

Actualités dans la même thématique ...

Et si les passionnés d’imprimante 3D pouvaient utiliser leurs équipements pour produire des pâtisseries ? C’est l’objectif que s’est fixée Marine Coré-Baillais, professionnelle de l’impression 3D industrielle et diplômée en pâtisserie ...

Réagir à cet article