MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Vu d’Europe, le nouveau service de partage d’informations européen, fonctionne grâce à l’intelligence artificielle

Publié le: 20/07/2021  |  Par: Guide Informatique  
Vu d’Europe, le nouveau service de partage d’informations européen, fonctionne grâce à l’intelligence artificielle

L’Union Européenne de Radio-Télévision a lancé Vu d’Europe, un service de partage de contenu entre dix médias de services publics européens. Les médias sont automatiquement traduits entre les différentes langues européennes à l’aide de l’intelligence artificielle.


Vu d’Europe avait été annoncé en janvier dernier par l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER). L’UER est une alliance de médias de services publics réunissant 115 organismes dans 56 pays. Avec elle, les médias de services publics européens se partagent du contenu depuis plus de 60 ans.

Vu d’Europe a été cofinancée par une subvention du programme d’actions multimédias et de la Commission Européenne. Il permettra aux 10 médias de services publics européens participants de sélectionner et republier les contenus des autres partenaires. Les articles seront automatiquement traduits par une intelligence artificielle s’appuyant sur le système de recommandation PEACH ainsi que sur une panoplie de services linguistiques automatisés EuroVOX ayant été produits par l’UER.

Les médias partenaires sont France Télévisions ainsi qu’ARTE pour le couple franco-allemand, la BR/l’ARD pour l’Allemagne, RTBF pour la Belgique, RTE pour l’Irlande, RTP pour le Portugal, RTVE pour l’Espagne, RAI pour l’Italie, YLE pour la Finlande et la SWI pour la Suisse. Ils pourront ajouter des compléments d’informations en marge des articles afin de les compléter, ajouter des éléments de contexte ou encore offrir une autre perspective. Cette initiative vise à soutenir le partage d’informations au niveau européen et notamment dans les médias publics. Par ailleurs, Vu d’Europe a vocation à dresser un contrepoids aux campagnes de désinformation visant à exploiter et polariser les clivages entre communautés.

Eric Scherer, directeur Innovation et Affaires Internationales à France Télévision, s’est montré très enthousiaste vis-à-vis du projet : « Nous allons désormais pouvoir tirer pleinement parti de la puissance et des dimensions de notre réseau européen grâce à une nouvelle plateforme interne de partage de contenus Eurovision, au sein de laquelle les médias de service public respectent les mêmes valeurs journalistiques et les mêmes principes déontologiques. C’est une avancée majeure pour nos rédactions, mais aussi, et surtout, pour nos concitoyens ».

Cette initiative permettra donc aux citoyens européens d’en apprendre davantage sur leurs voisins. Cela leur permettra d’être mieux informés et donc moins sujets aux fake news mais également de mieux connaître la situation politique des pays européens. Alors que l’Union Européenne continue de se développer, ses citoyens ne connaissent que peu l’actualité des autres pays membres. En cause notamment, la barrière de la langue qui limite les communications entre pays européens. Bien que quelques initiatives entre plusieurs pays existent, notamment à travers ARTE, elles restent exceptionnelles Vu d’Europe pourrait donc répondre à un réel besoin grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle. Le service est amené à se déployer progressivement et pourrait bien inclure davantage de médias de services publics dans les années à venir.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article