MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Une intelligence artificielle pour vérifier l’efficacité des soins du cancer

Publié le: 21/01/2020  |  Par: Guide Informatique  
Une intelligence artificielle pour vérifier l’efficacité des soins du cancer

Des scientifiques de l’Université de Case Estern Reserve, à Cleveland utilisent l’intelligence artificielle pour prédire l’efficacité des traitements contre le cancer. En 2018, leur IA était capable de prédire l’efficacité de la chimiothérapie après quelques cycles de traitement. Ce travail réalisé en collaboration avec les universités de Yale et de New York a été nommé l’une des dix plus grandes avancées médicales de 2018 par le Prevention Magazine.

Les chercheurs de l’Université de Case Estern Reserve se sont associés à dix collaborateurs provenant de nombreuses institutions pour poursuivre leurs recherches sur le traitement du cancer. Cette fois, ils se sont intéressés à l’efficacité de l’immunothérapie. La chimiothérapie consiste à tuer les cellules cancéreuses tandis que l’immunothérapie vise à renforcer le système immunitaire à l’aide de médicaments. L’immunothérapie, plus récente, a révolutionné la lutte contre le cancer. Toutefois, elle demeure très chère avec un coût annuel de 200 000 dollars pas patient. Aux États-Unis, 42% des patients diagnostiqués avec un cancer perdent toutes les économies de leur vie dans le traitement. Pourtant, seulement 20% des patients en bénéficient réellement. Il s’agit donc d’une énorme perte d’argent pouvant avoir des répercussions catastrophiques pour les patients. C’est pourquoi les chercheurs se sont intéressés au sujet.

Habituellement, pour décider s’il faut poursuivre ou non le traitement, l’oncologue observe le changement de taille d’une lésion. Ce travail d’observation se porte très bien à l’usage de l’intelligence artificielle. Les chercheurs ont donc essayé de développer une intelligence artificielle dans l’espoir qu’elle apporte de meilleurs résultats que les médecins. Ils ont utilisés les CT-scans de 50 patients pour entraîner le programme et créer un algorithme capable d’identifier les changements dans les lésions.

Ce programme s’avère être un succès. Il est capable de noter les changements de texture, volume et forme d’une lésion, et non pas seulement de taille. Grâce à cela, les chercheurs se sont rendus compte que les changements de texture sont un meilleur indicateur de l’efficacité du traitement qu’un changement de taille. En effet, la taille peut changer pour d’autres raisons. Par exemple, le nodule peut paraître plus gros à cause d’un vaisseau éclaté dans une tumeur. Dans ce cas, le médecin pourrait penser, à tort, que la thérapie ne fonctionne pas. En observant également la texture, l’IA réalise une meilleure analyse.

Ce programme est donc très prometteur. Il pourra aider les médecins à mieux déterminer si oui ou non, l’immunothérapie fonctionne. Les gains financiers potentiels sont considérables. Actuellement, 800 000 dollars sont gâchés pour chaque million de dollars dépensés en immunothérapie. Toutefois, avant que tous les cancérologues ne l’utilisent, il faut encore que le programme fasse ses preuves auprès de plus de patients. Jusqu’à présent, le programme a prouvé son efficacité dans deux sites différents et avec trois différents types d’agents d’immunothérapie. Les chercheurs pensent maintenant à le tester dans d’avantages de sites et avec d’autres types d’agents d’immunothérapie. En attendant, cette recherche a déjà été récompensée aux ASCO 2019 Conquer Cancer Foundation Merit Award. Elle nous prouve une fois de plus que les nouvelles technologies ont le potentiel de révolutionner le domaine médical.

Actualités dans la même thématique ...

Après Google, c’est au tour de Nvidia de se lancer dans le cloud gaming. Cette technologie permet de jouer à des jeux vidéo depuis n’importe quel appareil en se connectant via le cloud à un ordinateur exécutant le jeu. Il est ainsi possible de jouer à des jeux ...

Réagir à cet article