MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Un avion à énergie solaire pour remplacer les satellites

Publié le: 05/03/2020  |  Par: Guide Informatique  
Un avion à énergie solaire pour remplacer les satellites

Le PHASA-35, un avion à énergie solaire de 35m, a complété avec succès son premier vol. BAE Systems, l’entreprise derrière cet avion, déclare que ce vol est historique pour l’industrie aérospatial. Elle considère que le PHASA-35 va changer la donne en comblant le vide entre les avions et les satellites.

Le PHASA-35 a été développé, produit et réalisé son premier vol, le tout en moins de deux ans dans le cadre d’une collaboration entre BAE Systems et la filiale anglaise Prismatic, acquise par BAE Systems en 2019.

L’avion a été conçu pour voler sans pilote dans la stratosphère, au-dessus du climat terrestre et du trafic aérien conventionnel. L’objectif de cet avion est d’offrir une alternative moins coûteuse aux satellites avec la flexibilité d’un avion. Il pourrait être utilisé pour détecter les feux de forêt et surveiller l’activité maritime.

Le PHASA-35 pèse 150kg et fonctionne entièrement à l’énergie solaire. Les panneaux solaires recouvrant ses ailes lui fournissent suffisamment d’énergie pour voler toute la journée et remplir sa batterie lithium-ion pour continuer de voler la nuit. L’avion volant dans la stratosphère, il est au-dessus du climat terrestre et est donc assuré de toujours disposer d’énergie solaire, quelle que soit la météo sur Terre. Il vole jusqu’à 145 km/h a une altitude moyenne de 21km pour une durée allant jusqu’à un an sans interruption. À titre de comparaison, les avions de lignes volent habituellement entre 9,5 et 11,6km d’altitude.

Le vol d’essai, ayant eu lieu dans le sud de l’Australie, a été sponsorisé par le Defence Science and Technology Laboratory (DSTL) du Royaume-Uni et le Defence Science and Technology Groupe (DSTG) d’Australie. Il s’agissait du premier test du PHASA-35, montrant la viabilité de l’avion seulement 20 mois après le début de sa conception.

En se connectant à d’autres appareils, le PHASA-35 pourrait être utilisé à des fins commerciales comme militaires, offrant de nouvelles possibilités inexistantes avec les avions et satellites que nous connaissons. Il pourrait également être utilisé pour déployer la 5G et offrir d’autres services tels que la protection des frontières et assister en cas de catastrophe naturelle. Tout cela serait possible à un coût bien inférieur à celui d’un satellite.

Ian Muldowney, ingénieur directeur à EBS Systems, a commenté : « Les premiers résultats sont impressionnants, ils démontrent ce qu’il est possible de faire quand les plus grands talents du Royaume-Uni collaborent. Être arrivé jusqu’ici en seulement vingt mois démontre que nous pourrons atteindre l’objectif posé par le gouvernement anglais de produire un nouveau système de combat aérien dans la décennie à venir. »

L’acquisition de Pismatic permet à BAE Systems d’accélérer son développement technologique afin d’obtenir des résultats le plus rapidement possible. De nouveaux vols d’essais sont prévus plus tard en 2020. BAE Systems envisage de mettre le PHASA-35 a disposition de ses clients douze mois après avoir terminé la période de tests. D’autres avions similaires sont en développement. Le conglomérat japonais SoftBank et AeroVironment se sont associés sous le nom HAPSMobile pour produire le Hawk30. Un avion conçu pour voler à 20km d’altitude pendant six mois en continu afin de fournir l’accès à Internet.

Actualités dans la même thématique ...

Après Google, c’est au tour de Nvidia de se lancer dans le cloud gaming. Cette technologie permet de jouer à des jeux vidéo depuis n’importe quel appareil en se connectant via le cloud à un ordinateur exécutant le jeu. Il est ainsi possible de jouer à des jeux ...

Réagir à cet article