MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Renault et Google s’associent pour concevoir l’industrie 4.0

Publié le: 21/07/2020  |  Par: Guide Informatique  
Renault et Google s’associent pour concevoir l’industrie 4.0

Renault s’associe à Google, l’un des champions du cloud, afin de développer une culture de la donnée et entrer dans l’industrie 4.0. Ce partenariat inédit portera sur la digitalisation des usines de Renault. Ce dernier souhaite utiliser les services d’analyses de données, d’intelligence artificielle, de machine learning, ainsi que de cloud, du géant américain afin de digitaliser ses usines. L’objectif est clair, améliorer le fonctionnement des usines à tous les niveaux : la chaîne d’approvisionnement, la fabrication, la productivité mais aussi la durabilité. Renault souhaite ainsi plonger dans l’industrie 4.0 : une nouvelle façon d’organiser les ressources de production en combinant le monde virtuel, la conception numérique et la gestion des produits et objets du monde réel.


Google Cloud a ainsi pour mission d’améliorer la plateforme numérique de Renault. Cette dernière est en développement depuis 2016 et a pour vocation de connecter et agréer les données industrielles de 22 sites Renault répartis à travers le monde, soit 76% de la production des véhicules et l’interconnexion de 2500 machines de production.


Toutes les données collectées seront stockées en Europe de l’Ouest. De plus, elles seront chiffrées et ne pourront pas être utilisées à des fins publicitaires. Google se veut aussi rassurant que possible, et pour cause, l’entreprise est sujet au CLOUD Act américain, qui permet aux gouvernements des États-Unis d’accéder à l’ensemble des données quelle héberge. 


Renault et Google Cloud vont également mettre au point un parcours de formation pour renforcer les compétences des équipes informatiques, fabrication et informatiques ainsi qu’ingénierie des processus de Renault. Ce parcours s’articulera autour de session de formation, d’habilitation et de coworking avec les équipes de Google. La direction du constructeur espère ainsi former plus de 40 000 personnes et renforcer la culture des données au sein du groupe, afin de renforcer les processus opérationnels comme décisionnels. Lors d’une conférence de presse, José Vicente de los Mozos, a commenté : « Cet accord, et l’engagement de nos équipes en charge de l’informatique, de la production et de la gestion de la chaîne logistique, vont nous permettre d’accélérer le déploiement de notre plan Industrie 4.0 conçu pour transformer et connecter nos sites de production et nos processus logistiques dans le monde entier afin d’améliorer nos standards d’excellence et de performance ».


Le virage de l’Industrie 4.0 est la prochaine étape clé de l’industrie automobile. Pour le constructeur français, il est essentiel de le réussir afin d’inverser la tendance. En effet, le volume des ventes de ce dernier a diminué de 3,4% en 2019, avant même que la crise du COVID-19 ne vienne aggraver la situation. En mai, le constructeur automobile présenté un plan de réduction des coûts de 2 milliards d’euros sur trois ans.


Ce n’est pas la première fois que Renault et Google collaborent. Déjà en 2019, Waymo, la filiale conduite autonome de Google, avait signé un accord avec l’alliance Renault Nissan afin d’explorer les services de mobilité autonome au Japon et en Europe. Par ailleurs, Mitsubishi, troisième membre de l’alliance Renault Nissan, est déjà un client de Google Cloud. Le moteur de recherche étend ainsi encore un peu plus son influence dans le secteur automobile. 

Actualités dans la même thématique ...

Et si les passionnés d’imprimante 3D pouvaient utiliser leurs équipements pour produire des pâtisseries ? C’est l’objectif que s’est fixée Marine Coré-Baillais, professionnelle de l’impression 3D industrielle et diplômée en pâtisserie ...

Réagir à cet article