MENU
THEMES

Evénements à venir:
PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Mon Petit Gazon et son bouche-à-oreille

Publié le: 19/06/2019  |  Par: Guide Informatique  
Mon Petit Gazon et son bouche-à-oreille

Il s’agit d’une plateforme Internet proposant des matchs virtuels de football en Europe. Plus précisément, Mon Petit Gazon est un jeu de fantasy football, et est même leader sur son marché. Le but est de parier et enchérir sur des équipes de football réelles lors de grands championnats avec ses amis (entre 4 et 8 participants).

Aujourd’hui, l’application a rassemblé plus d’1 million d’internautes. Le concept peut sembler « inutile » comme dirait un des co-fondateurs car il ne répond pas forcément à un besoin en particulier, et peut alors sembler sans valeur ajoutée. Mais il plait, et c’est le principal. Par ailleurs, 70% des 1ers utilisateurs fidélisés en 2011 sont toujours actifs sur l’application.  

L’histoire

La plateforme, et donc l’expérience Mon Petit Gazon, ont pris vie en septembre 2011. Les trois co-fondateurs, Benjamin, Grégory et Martin, ont quitté leurs postes et leurs agences de marketing digital pour travailler et dédier la majorité de leur temps à leur grand projet. C’est en 2016 que l’équipe lève 40 000€ en quelques semaines grâce à une campagne de crowdfunding, puis 1 million en 2018. Ces fonds servent essentiellement à l’élaboration du site web, notamment pour la dimension internationale, puis accroître les effectifs et les ressources humaines de l’équipe. Enfin, de nouvelles propriétés sont élaborées sur la plateforme.   

Un échange convivial

La dimension de la plateforme est sociale. En effet, le développement de Mon Petit Gazon s’est réalisé grâce au bouche-à-oreille via de multiples discussions entre amis fans de football. Ces personnes représentent de véritables ambassadeurs pour l’application. Par ailleurs, des relations de proximité et des échanges entre amis, le tutoiement, une grande transparence, des défis sont mis en avant par l’organisation. Également, la force sociale du jeu est essentielle car, pour y jouer, vous ne pouvez pas être seul. Il s’agit ici d’une réelle entrave à son déploiement.  

Comment le jeu est-il rentable ?

De multiples publicités sur l’application ou une option freemium sans publicité au prix de 2€ par an, ainsi que la proposition d’options et de fonctionnalités payantes, permettent aux 3 co-fondateurs de faire vivre leur équipe. Également, de nombreux partenariats sont établis sur le long terme, et en particulier l’accord majeur avec la Française Des Jeux ou encore celui avec la Ligue de football professionnel.  

Les challenges futurs

Tous les projets restent concentrés sur le football, aucun autre sport s’incrustera sur l’application pour le moment.

Tout d’abord, le concept s’élargit et s’ouvre pour la Ligue 2 dès l’année prochaine. Cet axe est un fort développement et demande de nombreux investissements, que ce soit en termes de dépenses ou même de temps. Mais le public a voté : dès les 10 000 likes atteints sur cette question, l’enrichissement du jeu grâce à l’apparition de la Ligue 2 était lancée.

Aussi, le projet de faire participer plus de 10 joueurs en même temps est d’actualité.

Enfin, l’expansion géographique représenterait une belle avancée. Pour le moment, le cap est mis sur l’Espagne. Ce travail est complexe et prend du temps. Un essai a été réalisé avec l’Angleterre mais les résultats ne furent guère prometteurs. Aujourd’hui, les résultats de ces deux territoires comptent 40 000 internautes. Ainsi, la phase d’internalisation est lancée.  

 

Mon Petit Gazon est une application conviviale spécialisée sur l’enchère en ligne pour le football. Sans répondre à un réel besoin au sein de notre société, c’est grâce au bouche-à-oreille que la plateforme a connu une forte croissance et s’étend de la sorte aujourd’hui.

Actualités dans la même thématique ...

Communiqué de presse, juillet 2019, Cotelec : Cotelec étoffe encore son offre produit et présente les nouveaux Répartiteurs de connectique M12 de Provertha conçus pour des connexions rapides et sécurisées des applications exigeantes.         Une gamme ...

Réagir à cet article