MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Microsoft a réduit son empreinte carbone de 6% en un an

Publié le: 02/03/2021  |  Par: Guide Informatique  
Microsoft a réduit son empreinte carbone de 6% en un an

En janvier 2020, Microsoft avait fait part de ses ambitions en terme d’écologie : dépasser la neutralité carbone avec une empreinte carbone négative d’ici 2030. À plus long terme, l’entreprise souhaite compenser l’ensemble de ses émissions depuis sa fondation, en 1975, d’ici 2050. Un an après cette annonce, Microsoft a annoncé avoir déjà réduit son empreinte carbone de 6%.

L’objectif de Microsoft est particulièrement ambitieux et même irréaliste à l’heure actuelle. En effet, la technologie pour l’atteindre n’existe pas encore aujourd’hui à une échelle commerciale. Un an après l’annonce de cet objectif, Microsoft semble être en bonne voie pour l’atteindre puisque l’entreprise a déjà réduit ses émissions de 6%. Toutefois, en 2020 la crise sanitaire et économique a contribué à cette réduction. A l’avenir, l’entreprise devra parvenir à garder un tel rythme sans bénéficier d’une situation exceptionnelle. 

Lorsqu’une entreprise annonce un objectif de neutralité carbone, ou d’empreinte carbone négative, cela ne signifie pas pour autant qu’elle va cesser d’émettre des gaz à effet de serre. En réalité, elle va réduire ses émissions dans la mesure du possible et payer d’autres entreprises ou des organisations non gouvernementales afin de capturer et stocker leurs émissions. Il est donc toujours difficile de savoir à quel point l’entreprise compte réellement réduire ses émissions. Dans le cas de Microsoft, l’entreprise a annoncé vouloir réduire ses émissions de plus de 50% d’ici 2030. 

Sur son année fiscal 2020, l’entreprise a émit 11 146 000 tonnes de CO2. Depuis janvier, elle a conclut des contrats pour en capturer 1,3 millions de tonnes, soit 11% du total, notamment à l’aide des forêts. A long terme, l’objectif est d’utiliser des technologies d’éliminitation du carbone. Cependant, ces technologies sont encore en cours de développement. Dans un post de blog, Brad Smith, actuel président de Microsoft, a déclaré : « Aujourd’hui, il n’y a pas encore d’écosystème d’élimination du carbone et le monde doit construire un nouveau marché de grande ampleur dans un délai record à partir de quasiment rien. » C’est pourquoi Microsoft a lancé un fond pour l’innovation climatique d’un milliard de dollars l’année dernière.

L’entreprise encourage également l’intégralité de ses équipes à trouver de nouvelles façons de réduire l’empreinte carbone de ses produits. Par exemple, la consommation énergétique de la nouvelle Xbox Series X en mode repos a été réduit de 15W à moins de 2W. A l’avenir, Microsoft devra également trouver un moyen de réduire les émissions de ses data center, une part centrale de son activité mais également une source de pollution de plus en plus importante. La firme a déjà envisagé de placer ses serveurs sous l’océan afin de rafraichir naturellement les serveurs, ce qui réduirait donc le besoin en énergie. Même sur la terre ferme, les data center pourraient être rafraîchis en utilisant de l’eau.

Actualités dans la même thématique ...

La loi imposant aux constructeurs d’afficher le score de réparabilité de leurs produits est entrée en vigueur le 1er janvier 2021. Si les constructeurs ont toute l’année pour se conformer, certains tels que Samsung et Apple affichent déjà leurs scores. Depuis ...

Réagir à cet article