MENU
THEMES

Meta dépense 725 millions de dollars afin de mettre un terme à un procès relatif au scandale Cambridge Analytica.

Publié le: 18/01/2023  |  Par: Guide Informatique  
Meta dépense 725 millions de dollars afin de mettre un terme à un procès relatif au scandale Cambridge Analytica.

Meta a déboursé 725 millions de dollars pour mettre fin à un procès en recours collectif, relatif à l’affaire Cambridge Analytica. L’entreprise met ainsi fin aux dernières poursuites à son encontre tandis que Mark Zuckerberg est toujours poursuivi personnellement.

Le scandale Cambridge Analytica remonte à 2018. Rappel des faits, l’entreprise avait permis à certaines entités d’accéder aux données personnelles de dizaines de millions d’utilisateurs sans leur consentement lors des élections américaines de 2016. Cambridge Analytica travaillait avec Donald Trump dans le cadre de sa campagne présidentielle et aurait utilisé ces données afin de définir des profils types et cibler de potentiels électeurs. Il s’agit du plus gros scandale d’interférence dans une élection avec les réseaux sociaux.

Suite à la révélation de ce scandale, plusieurs organismes publics se sont intéressés à l’affaire. C’est le cas du Parlement européen, du Congrès américain, des autorités britanniques, mais également du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Cambridge Analytica a rapidement plaidé coupable et a admis avoir enfreint la législation britannique. Suite à cela l’Information Commissioner’s Office lui a infligé une amende de 15 000 livres sterling. Meta s’était quant à lui vu infliger une amende de 500 000 livres sterling par les autorités britanniques. Le gros des sanctions est toutefois venu d’outre-Atlantique : la FTC, ou Federal Trade Commission, a infligé au géant une amende de 5 milliards de dollars.

En parallèle, un groupe d’utilisateurs de Facebook a lancé un recours collectif qui a débouché sur un procès. Ce dernier s’est vu alimenté en preuves par des anonymes ainsi que d’anciens employés de l’entreprise. En décembre 2022, de nouvelles preuves révélaient que Mark Zuckerberg était au courant des agissements de Cambridge Analytica bien avant ce qu’il affirmait jusqu’à présent. Dans une impasse, l’entreprise a décidé d’indemniser les victimes ayant porté plainte à hauteur de 725 millions de dollars. Selon Reuters, les avocats de l’entreprise ont déclaré : « Les 725 millions proposés par l’accord constituent le montant le plus élevé jamais atteint dans un procès en nom collectif sur les données privées et jamais payé par Facebook pour mettre fin à ce type de poursuite ».

Meta clôture ainsi un nouveau procès concernant ce scandale. Cette affaire n’est toutefois pas totalement terminée pour l’entreprise. En effet, le District de Columbia n’a pas mis un terme à ses poursuites contre Mark Zuckerberg lui-même. Il faudra donc attendre le dénouement de ce procès pour que cette affaire soit enfin terminée, sachant qu’elle a déjà 6 ans.

Actualités dans la même thématique ...

Depuis maintenant deux ans, des membres du CIFUS, ou Comité sur les investissements étrangers aux États-Unis, enquêtent sur TikTok. Selon le Wall Street Journal, ils souhaiteraient contraindre sa maison mère, ByteDance, à revendre l’application à un acteur local. Les ...

Réagir à cet article