MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Libra devient Diem et se prépare à un lancement en janvier 2021

Publié le: 23/12/2020  |  Par: Guide Informatique  
Libra devient Diem et se prépare à un lancement en janvier 2021

Libra change de nom pour devenir Diem et se prépare à un lancement en janvier. L’association présidée par Facebook souhaitait lancer sa propre monnaie numérique basée sur la blockchain. Suite aux craintes des gouvernements à travers le monde, elle aurait toutefois revu ses ambitions à la baisse, du moins sur le cours terme.

L’association Libra a été fondée en 2019 avec pour objectif de créer une monnaie numérique basée sur la blockchain. Son fondateur est président n’est autre que Facebook. Parmi ses membres on retrouve des entreprises comme Iliad, Lyft, Spotify, Uber et Shopify. Au départ, PayPal, Visa et Mastercard étaient également membres de l’association. Ils ont toutefois quitté l’association suite aux craintes et menaces des différents gouvernements. Ces derniers s’inquiétaient de voir une monnaie être contrôlée par un organisme privé. Théoriquement, c’est déjà le cas de certaines cryptomonnaies, ces dernières ne sont toutefois pas soutenues par une vingtaine de multinationales.

Suite à ces craintes, Libra vient de changer de nom afin de faire peau neuve, l’association se dénomme désormais Diem, soit jour en latin. Elle aurait par ailleurs revu ses ambitions à la baisse et chercherait maintenant à lancer plusieurs monnaies virtuelles addossées à différentes devises, puis de lancer un composite basé sur ces monnaies. Par ailleurs, Diem se définit désormais comme un réseau de paiement. D’après le Financial Times, l’association espère désormais lancer son activité en janvier 2021, cela dépendra toutefois de l’accord des autorités suisses, l’association étant domicilé en Suisse.

Lors de l’annonce du projet, Facebook avait également introduit Calibra, un portefeuille numérique permettant de faire des paiements à travers les réseaux du groupe. En mai dernier Calibra a été renommé Novi. David Marcus, patron de Novi, explique : « Avec Novi, envoyer de l’argent sera aussi simple que d’envoyer un message. Vous pourrez utiliser Novi en tant qu’application autonome, ainsi que dans Messenger et WhatsApp. Il n’y aura aucuns frais cachés pour ajouter, envoyer, recevoir ou retirer de l’argent et vos transferts arriveront instantanément. Tous les clients Novi seront vérifiés à l’aide d’une pièce d’identité émise par le gouvernement et des protections contre la fraude seront intégrées dans l’application. Et, chaque fois que vous en avez besoin, vous aurez accès 24h/24 et 7j/7 à notre assistance par chat et à notre service client. »

Pour Facebook, l’intérêt du projet Diem repose donc sur l’intégration à ses applications. La firme de Mark Zuckerberg pourrait utiliser Diem pour faciliter les transactions sur ses différentes applications. En réalité, de nombreuses entreprises proposent déjà des services similaires à ce que promet le nouveau Diem. Par exemple, aux Etats-Unis, Apple Cash permet de facilement envoyer de l’argent à ses contacts via iMessage et l’utiliser pour payer avec ApplePay. En France, Diem permet d’envoyer de l’argent à ses proches et de payer dans les commerces partenaires. Toutefois, aucune de ces solutions n’est parvenue à gagner suffisamment de parts de marché pour devenir le service de paiement et de transfert d’argent par défaut. Compte tenu de ses partenaires, Diem pourrait bien y parvenir. 

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article