MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Les drones de livraisons arrivent

Publié le: 31/10/2019  |  Par: Guide Informatique  
Les drones de livraisons arrivent

Cela fait déjà plusieurs années que l’on entend parler de drones livreurs transportant nos colis de l’entrepôt à notre porte d’entrée. Dès 2013 Amazon présentait son futur service de livraison par drone Amazon Prime Air. Nous sommes finalement en 2019 et les livraisons par drone ont toujours l’air aussi futuriste. Mais cela pourrait enfin changer. En effet, Wing, une filiale d’Alphabet Inc, la maison mère de Google, vient de lancer son service de livraison. Les drones livrent des médicaments et de la nourriture aux habitants de Christiansburg en Virgine. Cela a été possible grâce à l’accord du gouvernement et à un partenariat avec les géants américains FedEx et Walgreens. Au préalable l’entreprise avait déjà reçu l’approbation de la Federal Aviation Administration en avril 2019. Wing devient ainsi le premier service de livraison par drone aux États-Unis.

Dans une vidéo de présentation une jeune famille commande un goûter depuis l’application Wing. Un employé place alors la commande dans un carton qu’il accroche au drone, ce dernier part alors le déposer dans le jardin familial sans avoir à se poser grâce à un câble rétractable. Wing promet une livraison en seulement quelques minutes pour les clients habitants dans les zones sélectionnées. Les drones visent ainsi à améliorer la livraison du dernier kilomètre. En effet, avec des camions cette étape est relativement lente et génère du trafic routier. En remplaçant les camions de livraisons par des drones Wing espère désengorger les routes.

Les drones de livraisons ont toutefois de nombreuses limites. Premièrement ils ne peuvent livrer que des objets petits et légers. Ils ne pourront donc jamais remplacer les camions, ils viendront plutôt les compléter. Autre défaut, les drones survolent les villes, donc seront-ils utilisables dans des quartiers remplis de gratte-ciels ? Heureusement, la plupart des grandes villes sont construites autour d’un fleuve ou autre point d’eau offrant un trajet idéal pour les drones. Se posent également des questions de sécurité. Actuellement les drones de Wing déposent le colis à même le sol devant la porte d’entrée où dans le jardin. Il n’y a donc pas la sécurité d’une boite aux lettres avec un verrou, n’importe qui peut ramasser le colis. Viens enfin le problème de la pollution auditive et visuelle. À quinze mètres de distance les drones Wing produisent un son de 69 décibels, soit le son d’une télévision très bruyante. De plus, certaines villes pourraient refuser les drones en raison de la pollution visuelle qu’ils représentent.

Alors que toutes ces questions restent en suspens la guerre des drones à déjà commencée. Les drones d’un même constructeur peuvent communiquer entre eux et ainsi voyager en toute sécurité, mais ce n’est pas le cas entre des drones concurrents. En l’absence d’un protocole de communication généralisé il est donc dangereux de laisser voler deux concurrents dans la même zone, il se pourrait donc que les constructeurs se battent pour gagner des territoires. Pendant ce temps la Chine rentre aussi dans la danse, la Civil Administration of China vient de donner sa première licence de livraison par drone à l’entreprise Antwork Technology, espérant ainsi booster le marché.

Actualités dans la même thématique ...

Le moteur de recherche de Google est désormais plus intelligent. Grâce au NLP (natural language processing) Google Search est capable de mieux comprendre le lien entre les mots dans une phrase. Ce changement devrait modifier le classement des résultats d’une recherche sur dix. Un employé de ...

Réagir à cet article