MENU
THEMES

Evénements à venir:
PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Le potentiel français et la jeune société Front

Publié le: 25/04/2019  |  Par: Guide Informatique  
Le potentiel français et la jeune société Front

C’est en 2013 que Mathilde Collin et Laurent Perrin se penchent sur l’idée autour du partage d’une grande boîte mail. Et c’est en 2014 que Front voit le jour. L’objectif de cette plateforme est l’optimisation de l’organisation en entreprise. Elle centralise l’ensemble des canaux internes de communication et les différentes solutions de messagerie grâce à la présence d’une seule et unique boîte de réception pour tous. Dans « tous les moyens de communication », on entend les mails bien sûr, mais aussi les messages, les notifications des réseaux sociaux, les messages textes via téléphone, les messages Slack etc. Et Front peut être connecté à une 40aine de logiciels tierces.

L’entreprise a également lancé un chat, ce qui permet d’échanger en temps réel avec un collaborateur ou un client.  

D’où vient l’idée ?

Elle a été pensée à partir de l’augmentation croissante de divers logiciels et de cette tendance d’innovation et de toujours inventer de nouveaux concepts, naissants et inédits. Toutefois, il est de plus en plus compliqué de gérer l’ensemble de ces nombreux programmes et de trouver les bonnes données lorsque l’on cherche une information précise.  

Et Front plus en détail, qu’en est-il ?

Aujourd’hui, la jeune entreprise compte une 60aine d’employés et est établie à San Francisco, au sein de la Silicon Valley et spécialement dans l’incubateur Y Combinator. Il s’agit bien de l’incubateur à l’origine de belles entreprises telles que Airbnb.

D’après ses dires, Front travaillerait déjà avec 2 500 sociétés partenaires en janvier 2018, dont la célèbre organisation Microsoft ou encore LVMH. La moitié de ses collaborateurs se situe hors des Etats-Unis. La plateforme a aussi été découverte par des organisations françaises, et a été en particulier utilisée par certains candidats lors des dernières élections présidentielles en 2017. C’est d’ailleurs en France que la start-up a ouvert un nouveau bureau il y a peu de temps. Il correspond à un socle solide pour le commerce européen.    

Les multiples levés de fonds

Front lève des fonds en janvier 2018 de 66 millions de dollars avec Sequoia Capital, fonds d’investissement ayant d’ores et déjà investi dans de grandes organisations telles Apple, Google, Instagram, LinkedIn ou encore Youtube et WhatsApp. Auparavant, en mai 2016, elle avait déjà levée 3 puis 10 millions de dollars. Grâce à ces financements, l’objectif est de développer la structure à l’international.  

Peu de concurrents pour Front

Sur le marché, peu d’entreprises sont présentes. Ces principaux rivaux seraient Microsoft et Outlook.

Tout de même, on note la start-up Timyo lancée récemment par le Français Fabrice Dumans. Son objectif est de trier facilement les mails via un code couleur et gagner un temps significatif. Aussi, après un envoi, il est précisé au destinataire le type de réponse attendu ainsi que le délai soumis.  

 

Front est une solution de gestion collaborative. L’objectif principal s’inscrit dans un cadre efficace et productif pour l’entreprise, des équipes autonomes, et la plateforme privilégie la communication interne au sein des organisations. Ce logiciel de dématérialisation tourné essentiellement vers les professionnels est un puissant outil, mais aussi payant. La solution est proposée dès 9 dollars par mois et par utilisateur.

La prochaine étape de Front : s’introduire en bourse et concurrencer les plus grands. Aussi, la société ambitionne de proposer sa propre messagerie @front.com.  

Pour en savoir plus sur l’entreprise Front, cliquer ici.

 

Actualités dans la même thématique ...

Communiqué de presse, juillet 2019, Cotelec : Cotelec étoffe encore son offre produit et présente les nouveaux Répartiteurs de connectique M12 de Provertha conçus pour des connexions rapides et sécurisées des applications exigeantes.         Une gamme ...

Réagir à cet article