MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Le Health Data Hub français sera en charge de l’espace européen des données de santé

Publié le: 08/09/2022  |  Par: Guide Informatique  
Le Health Data Hub français sera en charge de l’espace européen des données de santé

Le Health Data Hub va prendre en charge le futur espace européen des données de santé. Cette plateforme centralisera un énorme volume de données européennes dans le domaine de la santé afin de faciliter la recherche.

Fin 2021, la Commission européenne avait lancé un appel à projet pour diriger le futur espace européen des données de santé. Il a été remporté par le Health Data Hub, un groupement d’intérêt public français dont la première mission est de regrouper l’ensemble des données issues des hôpitaux et de l’Assurance maladie. Ce consortium sera donc désormais également chargé de l’espace européen des données de santé. Pour mener à bien sa mission, le Health Data Hub va choisir seize partenaires provenant d’une dizaine de pays membres de l’Union Européenne afin de former un consortium. Parmi les partenaires déjà choisis on retrouve Sciensano, l’agence pour la santé belge, ou encore le directorat général des hôpitaux hongrois et Findata, l’autorité finlandaise d’autorisation des données sociales.

L’espace européen des données de santé, ou EDS, prendra la forme d’un réseau de plateformes sources de données strictement réglementé. Il vise à connecter entre eux les plateformes de données de santé de l’ensemble des pays participants. Ces données seront utilisées pour améliorer l’innovation, la recherche, élaborer des politiques et des études statistiques ou encore améliorer la sécurité des patients.

Avant le lancement de l’EDS, la réglementation encadrant son fonctionnement doit être approuvée par le Conseil européen et le Parlement européen. Stella Kyriakides, commissaire européen à la santé et à la sécurité élémentaire, a commenté : « L’EDS change les éléments essentiels pour ce qui est de la transformation numérique des soins de santé dans l'Union européenne tout en plaçant les citoyens au centre, en leur donnant le pouvoir de contrôler leurs données afin de bénéficier de meilleurs soins de santé ».

Néanmoins, le choix du Health Data Hub est remis en cause par des activistes car il est hébergé par Microsoft Azure. Le parquet national financier avait notamment été saisi par l’association Anticor qui accusait le gouvernement français d’avoir choisi Microsoft Azure sans l’avoir mis en concurrence avec les solutions européennes. Pourtant, un acteur européen aurait permis d’assurer une meilleure souveraineté des données, tout particulièrement depuis l’invalidation du Privacy Shield qui rend illégal le transfert de données entre l’Union Européenne et les Etats-Unis. Le Conseil d’Etat avait toutefois rejeté ces craintes en précisant qu’un avenant oblige Microsoft à recevoir l’aval du Health Data Hub pour transférer des données en dehors de la zone géographique spécifiée dans le contrat.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article