MENU
THEMES

Evénements à venir:
PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Le grand combat Google-Huawei

Publié le: 27/05/2019  |  Par: Guide Informatique  
Le grand combat Google-Huawei

Les relations entre les entreprises Google et Huawei se détériorent en cette fin de mai 2019. En effet, c’est le géant de la technologie américain qui souhaite mettre fin aux échanges commerciaux entrepris avec le Chinois Huawei, notamment en termes de partages de savoir-faire. Washington considère la société comme risquée pour la sécurité des Etats-Unis.  

Les conséquences négatives pour Huawei

Cette décision n’est pas sans séquelle pour l’entreprise de télécommunication Huawei. Si elle ne peut plus accéder et utiliser les services de Google, de multiples applications et services (tels Gmail ou encore Youtube) sur les smartphones Huawei ne fonctionneront plus. Il est vrai que le système Android de Google alimente de nombreux smartphones.  

Pourquoi cette décision des Etats-Unis ?

C’est en réalité le président américain Donald Trump qui est à l’origine du décret. La nation suspecte la Chine d’espionnage pour se développer et rivaliser les plus grands.

Par ailleurs, Huawei représente une grande menace pour les Etats-Unis et leur célèbre marque Apple. En effet, en ce début d’année 2019, la société chinoise a dépassé son concurrent dans ses ventes de smartphones et se trouve alors en deuxième position sur le marché derrière Samsung. Avec la 5G et les belles avancées de Huawei, on comprend cette peur américaine soudaine.  

3 mois pour s’accommoder

Google soumet un délai de 90 jours pour ne pas pénaliser brusquement le Chinois Huawei et encourager leur adaptation. Après ces 3 mois, Huawei ne pourra plus intégrer les technologies Google dans ses nouveaux appareils commercialisés. Dans le même temps, Huawei tente de trouver une solution pour résoudre le problème et récupérer la confiance américaine, la marque a besoin de sa collaboration avec Google.    

Une confiance toujours présente envers Google et les Etats-Unis

Après cette annonce fracassante, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour Huawei. Des opérateurs anglais et japonais prévoient de suspendre leurs échanges avec la marque chinoise. Les commandes prévues sont mises en sursis, ainsi que les lancements de nouveaux appareils Huawei dans certains pays. De plus, les Etats-Unis déconseillent fortement à leurs partenaires la connexion 5G de Huawei.  

Envisager le futur pour Huawei

La société pourra seulement continuer l’usage d’Android avec la version open source (c’est-à-dire une version que chacun peut utiliser). L’entreprise de télécommunication doit trouver une solution, et ce de façon assez rapide.

Les services de Google sont proscrits du territoire chinois depuis plusieurs années. En ce sens, Huawei travaillait d’ores et déjà sur des solutions analogues.

Par ailleurs, Aptoide saisit l’occasion et se propose de substituer au Play Store d’Android. Il s’agit de la plateforme la plus utilisée après le Play Store avec 900 000 applications et 200 millions d’utilisateurs. Contrairement à son concurrent, chaque internaute gère sa propre boutique.

Toutefois, Huawei ne se repose pas et s’apprête à lancer son propre système d’exploitation. Il serait prêt dès 2020 pour l’ensemble du monde, et même fin 2019 pour le territoire chinois Il est envisagé pour smartphones et ordinateurs portables.  

 

Ainsi, les relations entre Google et Huawei sont complexes. A la suite d’histoires d’espionnage, aucun axe d’amélioration ne semble envisagé par les Américains. Les partenaires des deux géants prennent partis, et l’entreprise de télécommunication chinoise Huawei est abandonnée par beaucoup. Quelles seront ses solutions et comment conçoit-elle le futur ? 

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article