MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

Le chanteur Akon veut bâtir sa ville Akon City au Sénégal, basée sur la cryptomonnaie Akoin

Publié le: 01/09/2020  |  Par: Guide Informatique  
Le chanteur Akon veut bâtir sa ville Akon City au Sénégal, basée sur la cryptomonnaie Akoin

Akon, chanteur et producteur américain, est l’un des artistes les plus célèbres des années 2000. Toutefois, il avait disparu de la scène au début des années 2010 pour se consacrer à un nouveau projet : devenir philanthrope-entrepreneur pour aider l’Afrique. Déjà en 2014, son projet AkoinLightningAfrica a apporté l’électricité à 14 pays africains et a employé près de 5000 personnes. En 2018, il annonçait vouloir lancer une cryptomonnaie pour soutenir le développement financier du continent africain. En mars 2020 il révélait le livre blanc de cette nouvelle monnaie, incluant l’intégralité des informations techniques ainsi que ses objectifs. Si l’Akoin attend encore son lancement officiel, il fait d’or et déjà parti des 1600 cryptomonnaies officielles. L’ancien chanteur estime que la technologie blockchain pourrait jouer un rôle fondamental pour les territoires défavorisés. Avec sa monnaie, il souhaite aider les divers entrepreneurs et chefs d’entreprises souhaitant s’engager dans l’économie africaine. Et pour cause, plus de 60% des africains ont moins de 25 et une grande part d’entre eux ne possèdent pas de compte en banque. L’Akoin pourrait donc être une solution alternative pour faciliter les activités financières en Afrique. En l’utilisant, les entrepreneurs pourraient ainsi plus facilement atteindre ce public. Mais Akon ne s’arrête pas là, en effet, l’ancien chanteur souhaite fonder une ville reposant sur l’Akoin.


Akon étant d’origine sénégalaise, Akon City verra naturellement le jour au Sénégal. La future ville a déjà reçu un financement de 4 milliards de dollars ainsi que le statut de zone fiscal spécial de la part du président sénégalais Macky Sall, afin de faciliter les investissements. La ville sera située à moins d’une heure de route au sud de l’aéroport international de Dakar et sera construite en 2 étapes majeures. Premièrement, la construction des infrastructures clés d’ici 2023, telles que les routes, un hôpital, un centre commercial, un commissariat, des résidences, etc… Ensuite, entre 2024 et 2029 se déroulera la phase 2 qui viendra ajouter les structures secondaires telles que des hôtels ou des parcs. Si l’on pourrait penser qu’il s’agit d’une ville neuve comme d’une autre, il y aura une différence fondamentale, en effet, d’ici à 2030, l’intégralité des transactions réalisées à Akon City se feront exclusivement en Akoin. L’objectif étant de faire d’Akon City une smart city reconnue dans le monde entier.


Le projet d’Akon n’est pas sans rappelé celui de Neom, une autre ville futuriste en cours de construction au Nord-Ouest de l’Arabie Saoudite. Toutefois, l’échelle n’est pas la même. En effet, si Akon a reçu un investissement de 4 milliards de dollars, Neom est porté directement par le prince héritier Mohammed ben Salman et possède un budget de 500 milliards de dollars. La ville devrait s’étendre sur une superficie comprise entre 26 000km2 et 26 500km2, soit la superficie de la Bretagne. Réelle vision futuriste, les habitants de Neom devraient disposer de valets robotisés tandis que la reconnaissance faciale couvrira tout le territoire. Le projet subit toutefois les foudres de l’occident suite à l’assassinat du journaliste du Washington Post, Jamal Kashoggi, et peine à attirer de nouveaux investisseurs.


Alors que les projets de villes futuristes se multiplient à travers le monde, aucune d’entre elles n’est opérationnelle. Il faudra donc attendre encore quelques années pour savoir s’il s’agit d’une utopie, ou au contraire d’une dystopie.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article