MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

L’Alliance Green IT publie son baromètre des pratiques green IT en France

Publié le: 18/11/2020  |  Par: Guide Informatique  
L’Alliance Green IT publie son baromètre des pratiques green IT en France

L’alliance Green IT a publié la troisième édition de son baromètre des pratiques green IT des entreprises en France. On y apprend que ces dernières gagnent en maturité sur le sujet. Les progrès varient toutefois selon les thématiques considérées.


L’alliance Green IT (AGIT) est une association de professionnels engagés pour un numérique responsable. Fondée en 2011, elle a pour mission de fédérer les acteurs du Green IT, contribuer au débat public sur le numérique durable, promouvoir le développement des compétences, diffuser les bonnes pratiques et lutter contre le Greenwashing. Elle est à l’origine du baromètre Green IT, un instrument mesurant le niveau de maturité des entreprises sur la notion de pratiques responsables. Sa première édition remonte à 2015, la seconde à 2017 et la troisième vient d’être publiée.


On y apprend que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mutualiser les équipements physiques et à se tourner vers des imprimantes départementales plutôt que des imprimantes personnelles. Par ailleurs, elles utilisent davantage de consommables recyclés et mettent en place des critères de développement durable ou RSE dans leurs appels d’offres ou dans l’achat de matériel.


Même si les bons gestes sont en progression, les connaissances plus profondes font toujours défauts. Ainsi, les entreprises se contentent trop souvent de laisser leurs appareils sur les paramètres par défaut plutôt que de les optimiser pour réduire la consommation. Elles échouent souvent à mettre en place les bonnes pratiques du Code de Conduite Européen.


Romuald Ribault, directeur marketing de l’éco-organisme Écologie et pilote du baromètre, explique : « Autant le niveau de maturité est élevé sur les problématiques d’impression de datacenters ou d’infrastructures informatique, autant elle reste faible sur la gestion des déchets ou les questions de gouvernance ». AGIT regrette qu’il soit très rare de voir un responsable Green IT au sein des entreprises. Pour l’association, il est essentiel d’avoir un responsable pour institutionnaliser le Green IT. Ce dernier devrait bénéficier d’une formation certifiante afin de pouvoir mettre en place les bons gestes au sein de la structure.


Pour Romuald Ribault, ce poste est essentiel compte tenu de l’étendu des connaissances nécessaires. Il se félicite de voir un intérêt grandissant des décideurs mais regrette qu’ils n’aient pas encore saisis la complexité du sujet. Il développe : « Il est important de développer une filière d’excellence. Cela créera des emplois et renforcera encore la maturité des entreprises françaises, qui est déjà l’une des plus fortes au monde. On a toutes les clés pour former cette filière d’excellence, il ne nous manque plus que le passage à l’acte. »


Les travaux de l’AGIT sont très intéressants pour toute entreprise sensible à la question écologique. L’organisme tente de répondre à des questions complexe comme « Comment faire des data center un levier de transition écologique ? » ou « Comment intégrer les impacts sociaux et sociétaux du numérique ? » Autant de sujets qui ne cessent de gagner en importance à mesure que le réchauffement climatique s’accélère. Pour les plus curieux, l’intégralité de l’étude est disponible ici.

Actualités dans la même thématique ...

Depuis mars dernier, l’Union Européenne préparait une loi sur le droit à la réparation qui vient d’être adoptée avec 395 voix pour, 207 abstentions et 94 voix contre. L’objectif est d’établir un marché unique durable pour tous les citoyens ...

Réagir à cet article