MENU
THEMES

PARTAGER CETTE PAGE SUR LES réseaux sociaux:

La RATP fait l’acquisition de Mappy

Publié le: 18/11/2020  |  Par: Guide Informatique  
La RATP fait l’acquisition de Mappy

La RATP a récemment fait l’acquisition de Mappy, le service de géolocalisation made in France. Le groupe se prépare ainsi à l’ouverture du marché de la « Mobility as a Service » en juin 2021, suite à l’entrée en vigueur de la loi d’orientation mobilité.


Mappy est un dinosaure du web français. Le service a vu le jour en 1987, dans l’ère du Minitel, sous le nom 3617 iTi. Édité par une filiale de Wanadoo, il s’agissait d’une des premières solutions de calcul d’itinéraire. Le service a ensuite été rebaptisé Mappy en 2000 pour marquer sa migration sur Internet. Il s’agissait alors d’un des premiers GPS de voiture.


Pendant longtemps leader sur le marché français, Mappy a rencontré une concurrence sérieuse avec Google Maps en 2006 puis avec Waze à partir de 2010. Aujourd’hui, ces deux solutions, toutes deux propriétés d’Alphabet, se partagent le plus gros du marché. Mais Mappy n’est pas abandonné pour autant. En effet, si Waze compte 14 millions d’utilisateurs uniques mensuels, Mappy en compte plus de 12 millions et a calculé 4,7 milliards d’itinéraires en 2019.


La RATP a ainsi vu en Mappy une audience conséquente et très complémentaire aux 8 millions d’utilisateurs de son application qu’elle compte déjà. Eric Alix, président de RATP Smart Systems, explique que construire une audience importante est essentielle dans le marché de la MaaS (Mobility as a Service), ce qui a motivé cette acquisition. La MaaS c’est l’intégration de différentes offres de service de transport dans une plateforme, via le développement d’API. L’idée est de pouvoir accéder à tous les modes de transport depuis une même application et directement y acheter ses billets. C’est un marché encore en développement dans lequel la RATP compte bien se faire une place de choix. Dans cette optique, l’acquisition de Mappy, racheté au groupe Solocal, fait doublement sens : la RATP récupère à la fois une audience importante et l’infrastructure nécessaire à une solution MaaS.


Le marché de la MaaS pourrait bien décoller l’année prochaine en France. En effet, la loi d’orientation mobilité devrait rentrer en vigueur durant l’été 2021. Cette dernière prévoit que toutes les informations sur les offres de transport soient rendues publiques et disponibles en temps réel d’ici fin 2021 au plus tard. Ils devront ouvrir l’accès à leur système de paiement. La RATP et les autres acteurs intéressés pourront alors développer leur solution MaaS complètes. Ces dernières permettront de calculer des itinéraires en France avec l’intégralité des modes de transport existants et d’acheter ses tickets sans avoir à quitter l’application. Eric Alix qu’il s’agira ainsi de place de marché pour le monde des transports.


Les solutions MaaS s’annoncent très prometteuses pour les utilisateurs comme pour les fournisseurs. On peut donc s’attendre à ce que Google soit également de la partie mais pas seulement. Dara Khosrowshahi, CEO d’Uber, a déjà fait part de son intention de transformer l’application Uber en une plateforme sur laquelle on se rendrait quelle que soit le mode de transport que l’on souhaite prendre. Si le terme MaaS n’existait pas encore à l’époque, c’est pourtant bien sa définition. Il serait donc étonnant de voir Uber ignorer la possibilité de réaliser son rêve sur le marché français.

Actualités dans la même thématique ...

Réagir à cet article