MENU
THEMES

La Fondation Linux lance une base de donnée agricole

Publié le: 17/01/2023  |  Par: Guide Informatique  
La Fondation Linux lance une base de donnée agricole

La Fondation Linux a annoncé le lancement d’un nouveau projet. Nommé AgStack, il s’agit d’une base de données alimentée par l’intelligence artificielle ayant pour objectif d’héberger et de gérer les données mondiales sur l’agriculture.

Cette nouvelle base de données sera entièrement open source et disposera d’un moteur de calcul continu entièrement automatisé. La Fondation Linux explique que l’objectif est « de créer, de maintenir et d’héberger un jeu de données mondial sur les limites des champs agricoles pour faciliter notamment la traçabilité des aliments, le suivi du carbone, la production agricole et d’autres analyses au niveau des champs ». Ce projet est financé par diverses organisations dont le NASA Harvest Consortium. Il a été conçu par un groupe de chercheurs réunis au sein de l’Université de Stanford. La base de données est alimentée à l’aide d’enregistrement des champs en temps réel et de données provenant de satellites.

Un tel projet permettra de mieux comprendre l’agriculture mondiale. Il serait ainsi possible de comprendre d’étudier les différentes pratiques de gestion, à savoir les méthodes d’irrigation, de travail du sol ou encore de rotation des cultures. On pourrait également étudier la façon dont les maladies se répandent et la diversité des espèces. Les possibilités sont infinies et cette base de données permettra d’alimenter tous les travaux de recherche. Cela devrait permettre de mieux comprendre les limites de l’agriculture et d’avancer dans le domaine de la recherche et de l’innovation afin de garantir la sécurité alimentaire mondiale.

David Lobell, l’un des chercheurs à l’origine du projet, a déclaré : « un ensemble de données publiques sur les limites des champs peut aider à stimuler un grand nombre de personnes intelligentes et d’entreprises qui travaillent sur l’amélioration de l’agriculture et sur la sécurité alimentaire dans le monde ». L’idée est de créer un véritable bien public numérique en open source qui viendra favoriser la recherche dans ce secteur clé. A l’heure actuelle, les données de ce type sont en général conçues pour chaque parcelle agricole. Cependant, ces parcelles sont relativement petites, moins d’un hectare dans 80% des cas. Il y aurait donc quelques 1,2 milliard de surfaces agricoles actives dans le monde, ce qui rend tout travail d’étude et d’unification des données impossibles. L’approche de la Fondation Linux, à l’aide de l’intelligence artificielle et l’open source, va donc permettre d’unifier ces données. Ce projet pourrait représenter un bond technologique majeur dans l’un des secteurs les plus importants.

Actualités dans la même thématique ...

L’algorithme de TikTok est l’une des plus grandes forces du réseau social. A lui seul, il fait le tri dans des millions de vidéos afin de sélectionner les plus susceptibles de plaire. Jusqu’à présent, son fonctionnement était complètement opaque. Mais alors ...

Réagir à cet article