MENU
THEMES

KYOCERA conclut un contrat de licence avec Bosch

Publié le: 11/05/2018  |  Par: Guide Informatique  
KYOCERA conclut un contrat de licence avec Bosch

Bosch intègre la technologie de retour haptique KYOCERA à ses applications automobiles.

Kyocera a annoncé aujourd'hui avoir signé un contrat de licence avec la société Robert Bosch Car Multimedia GmbH, filiale de Robert Bosch GmbH, fournisseur et leader mondial de technologies et services. Prenant effet le 7 mai 2018 (heure du Japon), ce contrat de licence fournit à Bosch l'accès à la technologie de retour haptique brevetée par Kyocera, que la société Bosch entend utiliser dans ses solutions embarquées pour les applications automobiles.

Depuis 2008, Kyocera a développé ses techniques haptiques en se basant sur ses propres recherches et découvertes. En utilisant les notions d'ergonomie et la technologie de réalité virtuelle, Kyocera a non seulement élaboré au fil des ans sa technologie de retour haptique, mais également sa technologie HAPTIVITY®1, représentant une innovation en matière de réalité virtuelle grâce à l'apport d'une sensation tactile réaliste sur les interfaces homme-machine. Kyocera a présenté ses appareils HAPTIVITY® à l'occasion de salons organisés au Japon, aux États-Unis et en Europe, et détient les brevets de cette technologie dans de nombreux pays.

Kyocera continue de perfectionner sa technologie HAPTIVITY® tout en développant ses appareils, équipements et systèmes destinés à l'accueillir. De plus, la société continue d'octroyer des licences de sa technologie HAPTIVITY®, utilisée pour une large palette d'utilisations, incluant le domaine de l'automobile et les applications industrielles.

 

Pour en savoir plus sur KYOCERA: www.kyocera.fr

Actualités dans la même thématique ...

  Aujourd'hui a ouvert la deuxième édition du congrès AI Paris, l'événement le plus attendu dans le milieu de l'intelligence artificielle française.  Au programme plus de 60 conférences, 70 exposants leaders dans le domaine de l'IA,  pour plus de 2000 ...

Réagir à cet article